Coronavirus : Jean-Michel Lalère trop bavard, Alain Leboeuf en quarantaine, Bruno Retailleau épargné !

Jean-Michel Lalère aurait voulu mettre dans l’embarras ses amis politiques qu’il ne s’y serait pas pris autrement… Lundi 23 mars, un article du journal Ouest-France nous apprend que le maire de Fontenay-le-Comte s’est mis en quatorzaine après avoir côtoyé une personne porteuse du Covid-19. Cette annonce a fait réagir Pierre Henriet, député La République en Marche de Fontenay-le-Comte, qui s’est indigné sur les réseaux sociaux d’un comportement « irresponsable » du maire, ce dernier s’étant rendu notamment sur le marché de la commune le samedi précédent. Le 25 mars, de nouveau dans Ouest-France, Jean-Michel Lalère répond aux critiques et explique qu’il a été informé vendredi 20 mars, par une personne côtoyée lors d’une réunion le 12 mars à Fontenay-le-Comte, qu’elle était « contaminée par le Covid-19, ainsi que son épouse et sa fille, qui est médecin ». Le maire de Fontenay, qui n’a pas de symptômes, précise qu’il a décidé de se confiner chez lui le lendemain, après son passage au marché donc, et « jusqu’au 26 mars », selon l’article ; soit la date, selon ses calculs, de la fin de période d’incubation. Sa « quatorzaine » aura donc duré en réalité cinq jours…

Surtout, d’après nos recherches, la « réunion » du 12 mars évoquée par Jean-Michel Lalère était en fait un meeting organisé, dans le cadre des élections municipales, par la liste 100 % Fontenay menée par Ludovic Hocbon (son premier adjoint et candidat pour lui succéder). Cette réunion publique, le dernier rendez-vous avant le premier tour du 15 mars, avait rassemblé plus de 200 personnes, selon l’équipe de campagne. Et Le Sans-Culotte 85 comprend vite que la personne « contaminée » dont parle Jean-Michel Lalère n’est autre que le conseiller départemental Alain Leboeuf, aussi président du SyDEV et de Vendée Numérique, effectivement présent à cet événement. Toutefois, s’il est bien en quatorzaine depuis le week-end du 14 mars, il précise qu’il n’est pas directement porteur du virus, contrairement à ce qu’indiquait le maire de Fontenay dans la presse : « Je n’ai aucun symptôme, je ne suis pas malade. Mais d’une part, j’ai appris le 13 mars que des personnes avec qui j’avais été en contact quelques jours plus tôt sont contaminées. D’autre part, mon entourage proche étant également touché (1), j’ai préféré rester chez moi à partir de ce jour-là, pour ne pas faire prendre de risques éventuels à quiconque. Pour la première fois de ma vie, je ne suis pas allé voter le 15. Depuis deux semaines, ma voiture n’a pas bougé, je fais toutes mes réunions à distance. » Une quarantaine scrupuleusement respectée, donc, qu’il aurait certainement voulu mener à son terme dans la discrétion. C’était sans compter sur la communication pour le moins hasardeuse de Jean-Michel Lalère, qui nous a fait remonter jusqu’à lui !

À ce fameux meeting du 12 mars, était également présent Bruno Retailleau, que l’on voit sur les photos assis… juste à côté d’Alain Leboeuf ! Contacté, le sénateur de la Vendée et président du groupe Les Républicains au Sénat tombe des nues lorsqu’on lui indique le nom de la personne évoquée par Jean-Michel Lalère : « Fichtre ! », lâche-t-il. Nous lui apprenons la nouvelle le 26 mars, soit pile 14 jours après être resté longuement côte à côte avec Alain Leboeuf. Et tout va bien pour lui, il nous assure n’avoir eu « aucun symptôme au cours des deux dernières semaines ». Et à vrai dire, il prend « bien plus de risques à être au Sénat où je siégeais encore cette semaine », nous explique-t-il.

Reste que si Jean-Michel Lalère a estimé bien faire en s’appliquant le principe de précaution, il a aussi, en rendant public sa pseudo quatorzaine, après avoir côtoyé une personne soi-disant contaminée, prêté le flanc aux critiques. Parmi ses opposants, on se demande si ce retrait temporaire n’a pas été surtout l’occasion de propulser pour quelques jours Ludovic Hocbon aux commandes de la mairie, dans un contexte où la bataille du second tour des municipales s’annonce serrée… (2)

(1) Nous souhaitons bien sûr un bon rétablissement aux membres de sa famille.
(2) Ludovic Hocbon est arrivé en tête à l’issue du premier tour, avec 38,4 % des voix, devançant de peu l’ancien maire Hugues Fourage, qui totalise 35,45 % des suffrages.

Vous avez pu lire cet article gratuitement, merci de nous soutenir : c’est par ici !