Le Sans-Culotte 85 N°140 (Juillet-Août 2021)

« Gens du voyage » : paye ton accueil !

Une histoire invraisemblable a défrayé la chronique il y a quelques semaines : la mairie de Talmont-Saint-Hilaire qui rachète un terrain, situé en zone Natura 2000, quinze fois sa valeur ! La raison de cette superbe affaire immobilière : la crainte, par les élus et une partie de la population, que l’ancien propriétaire, présenté comme étant membre des «  gens du voyage  », ne fasse venir «  une centaine de caravanes  » sur ce site remarquable, quand bien même ce n’était apparemment pas son intention. Le terrain, estimé par les Domaines à 8.000 euros, a donc été acheté par la Ville à 125.000 euros… Le prix à payer, visiblement, pour éloigner les Voyageurs d’endroits bucoliques. Il faut dire qu’en termes d’accueil des « gens du voyage », les aires permanentes, notamment, qui sont payantes, brillent par leur absence de charme et leur éloignement vis-à-vis de la société. À l’échelle nationale, elles sont même très souvent polluées, comme le montre une étude publiée récemment. Et la Vendée n’y déroge pas : proximité immédiate d’une déchetterie, d’une autoroute, d’une station d’épuration ou d’un aérodrome… Petit tour des aires les plus accueillantes !

La Roche-sur-Yon : une deuxième enquête pour l’ex-dir’cab’, et un feuilleton sans fin !

Depuis notre article paru en juin (n°139), il s’en est passé des choses ! L’exdirecteur de cabinet du maire, Luc Bouard, déjà soupçonné d’avoir détourné plus de 34.000 euros d’argent public à des fins personnelles avec la carte d’achat de la Ville, est sous le coup d’une nouvelle enquête, au pénal, pour un détournement présumé de 10.000 euros, cette fois au détriment d’une association fondée par Philippe Porté, adjoint au maire de La Roche. On fait le point sur cette affaire dans l’affaire !

Transition énergétique : nos élus jouent les actionnaires et font la nique aux fonds d’investissement !

Comme nous l’avions détaillé dans notre enquête parue   en été 2016 (n°97), les énergies renouvelables comme les éoliennes ne brassent pas que de l’air, mais aussi beaucoup d’argent. L’argument écolo ne doit pas occulter la réalité d’un business juteux, subventionné par l’État et payé par les consommateurs… Pas étonnant que les fonds d’investissement lorgnent actuellement sur ce type de placement. Mais, en Vendée, il faudra compter avec la volonté manifeste des élus de rester maîtres du jeu, et par la même occasion, de rafler la mise… Avec Vendée Énergie, ils deviennent carrément actionnaires et exploitants des centrales solaires ou des parcs éoliens. Un pari osé… voire risqué pour le contribuable ?

Office de tourisme yonnais : le grand malaise

Ces dernières semaines, la Maison des Libellules de Chaillé-sous-les-Ormeaux a été sous les feux de l’actualité : des banderoles affichées dans les rues annonçaient la couleur : « six démissions en un an », dont deux, récemment, avant la fin de leur période d’essai ! En cause  : la nouvelle orientation qui serait prise par l’Agglomération de La Roche-sur-Yon, plus centrée sur l’aspect touristique et commercial que patrimonial. Mais ce ne serait pas la seule raison, loin s’en faut. Car plusieurs témoignages d’anciens employés de l’office de tourisme décrivent un profond mal-être au sein de l’institution depuis plusieurs années, certains parlant même d’employés «  terrorisés  ». Tous mettent en cause le management et la personnalité « ambivalente » du directeur, Alexandre Élouard, qualifié « d’autoritaire », « de tyrannique », voire « d’instable ». Du côté des élus, on dit « découvrir » ces accusations…

MAIS AUSSI DANS CE NUMÉRO…

Perles de campagne :

  • Règle n°1 : ne pas soudoyer les électeurs !
  • Règle n°2 : respecter les horaires de propagande électorale…

Entre jouer au foot sur une pelouse verte ou boire, il faut choisir !

Agriculture : nos élus seraient-ils des « bio » parleurs… ?!

Logo de la Ville de Commequiers : une histoire de famille !

Construction d’antennes 5G : les élus court-circuités !

Sur l’Île d’Yeu, l’arrivée de trottinettes du continent crée une ambiance électrique !

Contribuables bénévoles : y’a pas de petites économies !

Démocratie à Poil :

À Aizenay, la toute nouvelle opposition brille par son absence…