Le Sans-Culotte 85 N°133 (Novembre 2020)

Port Olona : Jean-Paul Dubreuil a carte blanche… ou plutôt gold !

Tandis que tous les projecteurs sont braqués sur les skippers du Vendée Globe, nous, on observe le sousmarin Dubreuil… Quand le grand patron vendéen accoste quelque part, généralement, faut que ça brille  ! Et force est de constater que les élus lui donnent un blanc-seing pour transformer le port à son image. Le projet du luxueux yacht club, en plein territoire populaire Chaumois, n’est que le début… Face à la polémique qu’il a provoquée ces dernières semaines, pas un mot, pas une réaction des élus de l’Agglomération, pourtant majoritaires au sein de la SEM Les Sables-d’Olonne Plaisance, censée porter et financer le projet. En taillant sur mesure le trône de président de la SEM pour Jean-Paul Dubreuil, les élus ont fait le choix de confier les clés (et les emmerdes) à un actionnaire privé. De là à trouver que c’est bien pratique pour se dédouaner…

Thiré : bienvenue à « Baroque’land » !

Le village de Thiré, environ 600 habitants, est connu pour son festival de musique baroque qui a lieu tous les ans en août dans les jardins luxuriants de William Christie. Ce chef d’orchestre franco-américain, à la tête de l’ensemble musical Les Arts Florissants, s’est installé depuis le début des années 1980 dans une ancienne métairie, lieu somptueux du festival. Depuis quelques années, c’est la Fondation des Arts Florissants, soutenue par de nombreux et très riches mécènes, qui rachète des terrains, locaux et maisons en plus ou moins mauvais état. Une douzaine de bâtiments au total, transformés en lieux de répétition ou d’hébergement pour artistes. Quant aux habitants et à la mairie, ils semblent relégués au rang de spectateurs de cet univers baroque, qui finance même certains projets municipaux ! Et cette (omni)présence fait grincer quelques dents. Le village va-t-il mourir de ressembler à une « bulle » aseptisée et élitiste ou, au contraire, la « patte » William Christie va-t-elle dynamiser Thiré ?

Caisse noire et passe-droits : de vilaines habitudes longtemps restées tenaces à la piscine de La Tranche

En avril 2016 (SC n°94) déjà, nous relations les conflits et les remous qui agitaient la piscine de La Tranche-surMer (L’Auniscéane). Notre article concluait alors sur la découverte d’une possible caisse noire au sein de la régie gérant les recettes pour le compte de la communauté de communes. Nous en avons la confirmation aujourd’hui, par une nouvelle enquête du Trésor public menée… début 2019. Manifestement, nul n’avait tiré les leçons du passé, et les mauvaises pratiques, pourtant dénoncées trois ans auparavant, ont continué d’avoir cours… La Communauté de Communes Sud Vendée Littoral, qui a hérité du bébé entre temps, assure avoir cette fois mis en place tous les garde-fous nécessaires.

Le film du « charlatan » Thierry Casasnovas cartonne dans les cinés vendéens !

Dans notre numéro 130 de cet été, nous consacrions l’édito à la «  complosphère  » qui creuse son sillon dans les milieux écologistes et de gauche. Parmi les chantres des théories du complot ayant le vent en poupe qu’on citait alors : un certain Thierry Casasnovas. Animateur d’une chaîne YouTube, il publie des vidéos dédiées à la santé et aux techniques naturelles pour guérir. Mais il est aussi suivi par la Miviludes et sous le coup d’une enquête judiciaire. Pour ses détracteurs, il n’est qu’un « charlatan », voire un « gourou ». Bref, un personnage sulfureux qui est pourtant à l’affiche d’un film, « Vivante ! », dont les avant-premières, organisées par le média Demain Vendée, ont cartonné aux Sables-d’Olonne et aux Herbiers, mi-octobre. Au grand dam des gérants des deux cinémas, scotchés en découvrant qui était derrière ce film…

MAIS AUSSI DANS CE NUMÉRO…

Amazon, l’épouvantail ? Ça dépend !

Acte de repentance : mieux vaut tard que jamais !

Village du Vendée Globe : et Port-Olonna devint une bulle…

Le maire de Luçon rappelé à ses obligations réglementaires !

Plainte au sein du club de tennis de Saint-Gilles : la FFT solidaire

À la mairie du Girouard, une passation de pouvoirs au forceps…

À Curzon, la mairie fait boire la tasse aux cafetiers !

Véronique Besse toujours en bonne compagnie…

Ouf, on peut de nouveau picoler à moins de 50 m d’une église !