Le Sans-Culotte 85 N°132 (Octobre 2020)

La Roche : comment l’ex-directeur de cabinet du maire a pu se mettre 34.490€ (finalement !) dans la poche ?

C’est désormais sur la place publique : l’ancien directeur de cabinet de Luc Bouard a utilisé à des fins personnelles la carte d’achats qui lui avait été confiée par la municipalité pour assurer les dépenses liées à sa fonction. D’une première version à 28.000 €, ce serait en fait plus de 34.000 € que l’homme aurait détourné en l’espace de 6 ou 7 mois. Le pot-aux-roses a été découvert en pleine campagne électorale. Début juillet, soit quelques jours après les élections, alors que le maire yonnais portait plainte, le cadre, lui, partait occuper le même poste auprès de Yannick Moreau, maire des Sables-d’Olonne, fort de la promesse de tout rembourser. Mais dès lors que le parquet a publiquement annoncé l’ouverture d’une enquête judiciaire, le maire sablais, pourtant au courant de la situation, s’est séparé de son tout nouveau collaborateur. Celui-ci reconnaît avoir fait une « énorme connerie », et l’assume, à tous les niveaux. La question étant maintenant de savoir comment cela a pu se produire…. Quand on sait que la fameuse carte bleue était plafonnée à 30.000 € par an, et que la banque l’avait temporairement bloquée dès le mois de mars !

Entre le député Buchou et le DGS de Notre-Dame-de-Monts : une histoire « branquignolesque » !

Fin septembre, Arnaud Thibaud, directeur général des services de la commune de Notre-Dame-deMonts, s’est vu convoqué par la gendarmerie pour avoir traité la majorité et le Gouvernement de « branquignols » sur Facebook. C’est le député LREM Stéphane Buchou qui l’a signalé au Préfet, qui l’a ensuite envoyé à la Procureure de la République des Sables-d’Olonne… Mobiliser les moyens de l’État et de la justice pour ça !… absurde ? P’t’être pas tant que ça quand on connaît le contexte local déjà plus que tendu entre les uns et les autres.

Happytal : « le sourire en plus »… Tu m’étonnes !

Il y a quatre ans déjà, nous avions publié une enquête intitulée « Chambre individuelle obligatoire : la nouvelle vache à lait de l’hôpital ! » (n°94-avril 2016). Une tendance qui se confirme avec la récente implantation de la société Happytal au sein des établissements vendéens, le leader de la conciergerie d’hôpital… qui a surtout pour mission d’optimiser la facturation des chambres simples. Des commerciaux parmi les soignants ? L’accueil est souvent frileux. La réaction en interne oscille entre défiance et scepticisme, y compris vis-à-vis de l’argument phare qui consiste à dire que ça va renflouer les caisses de l’hôpital. Effectivement, on demande à voir… mais l’opacité dans ce domaine reste de mise.

Crise à La Garnache : ma mairie va craquer…

Turn-over énorme, arrêts maladie à la pelle, dépressions, manque de reconnaissance au travail… Rien ne va plus dans les services municipaux de La Garnache. L’ambiance, délétère depuis plusieurs mois déjà, s’est aggravée début septembre suite à un geste désespéré, au sein de la mairie, d’un agent communal, en conflit ouvert depuis un moment avec le maire, François Petit, en poste depuis 2014… Un édile qui est loin de faire l’unanimité auprès des employés municipaux, dont une partie estime qu’il contrôle beaucoup, voire ferait preuve d’un management « brutal » et « autoritaire ». Aujourd’hui, c’est même un climat de méfiance qui régnerait à la mairie, à tel point que ça fait causer à la Maison des communes… Le maire, de son côté, pointe les « réfractaires » au changement qui ne se seraient pas adaptés aux nouvelles méthodes de travail…

MAIS AUSSI DANS CE NUMÉRO…

À Aizenay, le lycée en paille ne « botte » pas tout le monde

Yannick Moreau interviewé par la Télé des Sables : « c’est ti pô mignon ! »

Critères d’embauche : des candidates soumises à l’épreuve du machisme

La Région réinvente des guichets de gare… qu’elle a elle-même fermés !

À l’Île-d’Olonne, le lâcher de ballons se dégonfle !

Dans la gueule de la rédaction :

Le Sans-Culotte 85, pas crédible pour être sur Wikipédia ?

Justice à poil :

Le procès culotté comme si vous y étiez… et en dessins

En pages centrales : l’actu croquée par nos dessinateurs