Le Sans-Culotte 85 N° 88 (Septembre 2015)

UNE88Épidémie de maisons médicales : le vaccin a ses limites…

Les Maisons de santé pluri-professionnelles (MSP) labellisées par l’Agence Régionale de Santé (ARS) étaient deux en 2012, treize sont aujourd’hui en fonctionnement et bientôt douze autres ouvriront leurs portes. Pourquoi une telle poussée de fièvre ? Tout bonnement parce que ce nouveau système est une des armes efficaces pour lutter contre la désertification médicale gangrenant nos villes et nos campagnes. Un vaccin qui, toutefois, a ses limites ! Car si aujourd’hui chaque élu local veut sa MSP à renfort d’aides diverses, il faut bien ensuite les remplir de praticiens, ces structures… et là, parfois, tous les coups sont permis ! Il va falloir rationaliser tout ça.

« Autrefois Challans » : des commerçants crient au « racket » !

Depuis 25 ans déjà, durant quatre jeudis d’été, Challans se transforme en un coup de baguette magique, et nous voilà revenus en 1910… pour le bonheur des touristes comme des locaux. Mais derrière cette jolie vitrine rétro se cache une réglementation qui soumet les commerçants à un drôle de « diktat » comme l’appellent certains, allant même jusqu’à parler de « racket » de la part de l’association organisatrice, qui bénéficie pourtant de l’aval de la municipalité comme de l’Union des commerçants. Mauvaise foi ou légitime dénonciation d’un système qui, certes, n’est pas banal ?

Porcherie de Poiroux : aussi indestructible qu’incongrue…

Au vu de la gravissime crise agricole porcine ayant émaillé l’été, on peut légitimement se poser la question de la pertinence du projet de nurserie porcine de Poiroux… sachant qu’un nouveau texte de loi rendra indestructibles ses bâtiments actuellement en cours de construction.

Restauration scolaire : bruits de gamelles dissonants à Aizenay

Les élus du groupe d’opposition municipale ont mené une enquête fouillée comparative, qui, selon eux, met en évidence que la commune pratique les tarifs scolaires les plus élevés de Vendée dans sa strate de population, et pour un service rendu… moindre. Payer plus pour manger moins bien qu’ailleurs, en somme ! Cela concerne avant tout la restauration scolaire, mais aussi les tarifications de l’accueil périscolaire et le du centre de loisirs. De surcroît, le maire refuserait de prendre en compte le quotient familial, ce qu’il confirme et revendique, rejetant avec force toutes les incriminations de ses détracteurs. Chaud devant !

Régionales 2015 : Luc Bouard pour représenter La Roche sur la liste de droite ?

Seule certitude : la ville-préfecture doit nécessairement avoir un représentant dans la future assemblée régionale, aussi bien en cas de victoire que de défaite, donc en position éligible quoi qu’il advienne. Quitte à bafouer une de ses promesses électorales, le maire, Luc Bouard, n’exclut pas sa candidature… si aucun autre de ses proches en qui il a confiance n’est intéressé. Ce serait une grosse prise de risque, électoralement parlant, dans un scrutin qui laisse la place à des listes vendéennes paritaires de 19 personnes. Les places sont chères !

Régionales 2015 et Notre-Dame-des-Landes :

  • Hey les cocos, vous avez perdu votre base ?
  • Bruno Retailleau ou l’arroseur arrosé

MAIS AUSSI DANS CE NUMÉRO…

Saint-Hilaire-de-Riez : un musée « Simon » rien !

ASA Vallée du Lay : les propriétaires réclament justice

Rythmes scolaires yonnais : des enseignants étaient à l’origine de la volte-face municipale !

Un conseiller départemental, et adjoint de la Ville de Luçon, relaie un fake raciste, et assume !

Bientôt une refonte indemnitaire des élus yonnais

TV Vendée, fournisseur officiel de directeurs de cabinet du Département

La Roche : Le maire, sa voiture et un parking trop étroit…

Photocaf’tons : Enfin, on rigole avec la religion sur l’Ile d’Yeu !

Photocaf’tons : Finalement très utiles, ces nouveaux horodateurs yonnais !

 

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !