Le Sans-Culotte 85 N° 82 (Février 2015)

UNE82Voitures électriques : quand ça dépasse les bornes… !

Toute la « polémique » part d’une photo, où l’on aperçoit la voiture électrique du maire de La Garnache branchée sur le compteur forain de la Ville. Gonflé, alors que, depuis presque un an, le Département fait tout un pataquès pour vanter son plan de déploiement de bornes de recharge sur le territoire ! Il ne pouvait pas se brancher sur les bornes prévues à cet effet, plutôt ? « Ben, nan, elles ne marchent pas ! », rétorque – à notre grande stupéfaction – l’intéressé. Renseignements pris auprès du Sydev, à l’époque où la photo a été prise, tout n’était effectivement pas si rose qu’on le prétendait… Mais qu’on se rassure, ce serait du passé !

 

A Noirmoutier, le docteur ès droit Noël Faucher serait-il hors-la-loi ?

Ce serait un comble, mais c’est pourtant ce que dénoncent les trois élus d’opposition du conseil communautaire, réclamant chacun un droit d’expression dans le bulletin édité par la communauté de communes. Son président et maire de Noirmoutier le leur refuse, en dépit de l’injonction de la sous-préfecture, saisie par les opposants mécontents… Quel réfractaire ce Noël Faucher, qui par ailleurs enseigne le droit à l’université ICES !

 

A Apremont, bisbilles urbanistiques sur fond de délations…

 Des dizaines d’Apremontais ont signé une pétition qui circule depuis mi-décembre, destinée à venir à la rescousse de Dominique Denis, maçon de son état, que les autorités veulent contraindre à démolir une petite tourelle édifiée chez lui sans autorisation. Modeste artisan sans histoire, Dominique Denis serait une des victimes collatérales de faits dénoncés par un autre habitant, Léon Amelineau, qui, furieux de subir refus sur refus dans ses propres projets urbanistiques et criant à l’injustice, a mis en avant diverses disparités de traitement. Pour étayer son argumentaire et montrer sa bonne foi, il a révélé aux gendarmes différents aménagements considérés comme illégaux chez d’autres particuliers… et les pandores sont allés vérifier, d’où l’ambiance délétère qui règne en ce moment dans la commune !

 

Le site Internet de Brétignolles espionnerait ses utilisateurs…

C’est du moins l’information qui circule en ville ! En effet, le tout nouveau site Web de cette commune utilise un service appelé « Addthis.com », accusé de porter atteinte à la vie privée à en croire les recherches sur… Google ! Des espions à Brétignolles ? Voilà qui fait doucement rire les spécialistes…

 

Spolié légalement de son jet ski… Abracadabrantesque !

Depuis quatre ans ce quadra vit une histoire hallucinante digne d’un récit de Kafka, ballotté par une implacable mécanique administrative et judiciaire, à tel point qu’il préfère en rire… à défaut d’en pleurer. Il avait mis en réparation son jet ski dans une société ensuite liquidée judiciairement, et n’est depuis jamais parvenu à récupérer son engin qui a été vendu aux enchères sans que son légitime propriétaire n’en soit informé… Il est dépossédé de son bien, acquis par un autre qui ne peut l’utiliser car n’ayant pas les papiers nécessaires !

 

A la mairie des Herbiers, une affaire de « Cosette » qui fait causer…

Drôle de lièvre que celui soulevé par la nouvelle majorité municipale herbretaise, dont le service des ressources humaines a découvert l’existence d’une fonctionnaire travaillant depuis des années 18 heures hebdomadaires effectives mais qui n’était rémunérée que pour 13 heures… ce qui la fiche (de paye) vraiment mal pour une collectivité !

 

Talmont : une proprio pas très à cheval sur le bien-être de ses poneys

Voilà des années que ces deux poneys, parqués sur les terres du château du Veillon à Talmont-Saint-Hilaire, semblent abandonnés à leur propre sort dans les marais, dépendant de la bonne volonté de quelques voisins. Leur « maîtresse », ancienne propriétaire du château, occupe un haut poste dans le marketing international, a priori actuellement en poste à… Moscou ! L’affaire va plutôt loin, puisqu’une procédure judiciaire est entamée et que les services vétérinaires sont sur le point de saisir les animaux pour les confier à un refuge.

 

Le Secours Populaire de St-Hilaire-de-Riez n’ira pas s’installer près de la déchetterie…

Bien trop à l’étroit dans des locaux qui plus est très vétustes, l’antenne cantonale de l’association caritative – logée gracieusement par la mairie – devait emménager dans un site beaucoup plus confortable et pragmatique, en centre-ville. Voté sous l’ancienne municipalité, le transfert du Secours populaire a été annulé par la nouvelle équipe, qui dans un premier temps avait sans trop réfléchir proposé un beau local, mais excentré et près de la… déchetterie, avant de se raviser et de trouver une solution beaucoup plus acceptable pour tout le monde. Ouf !

 

MAIS AUSSI DANS CE NUMÉRO… 

Dans la gueule de la rédaction : Nous ne sommes pas Charlie… Nous sommes les irresponsables !

Talmont : Inauguration du plan « Vigiglacière » !

Villiers lamine Retailleau… et Regnault approuve

Luc Guyau se fâche tout rouge contre l’UMP

Laurent Piha : fer de lance de la bataille pour l’A831, et pour cause…

Vœux de Retailleau : allons enfants de la Vendée !

Une invitation aux vœux signée… Pierre Regnault !!

Ces boîtes vendéennes « pépites » à la rentabilité record…

Le « serial arnaqueur » vendéen fait encore des siennes !

Envie pressante au tribunal de La Roche…

Vendée Expansion : Ne pas toujours se fier aux chiffres publiés sur « societe.com »

Et parmi les photocaf’tons… Zemmour et Gallot sont sur un même plateau… Plouf ?

Ainsi que toutes nos rubriques habituelles…

 

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !