Le Sans-Culotte 85 N° 81 (Décembre 2014 – Janvier 2015)

UNE81Manif dans les travaux publics : des ouvriers payés pour faire… grève !

Et ce sont les non-grévistes qu’on refuse de pointer… le monde à l’envers ! Les syndicalistes, d’habitude, n’ont que leurs arguments pour convaincre leurs collègues de les suivre dans la rue. Leurs boss ont l’avantage de détenir le tiroir-caisse… Ainsi les patrons des entreprises de travaux publics ont rassemblé 1500 ouvriers à La Roche, le 20 novembre dernier, mais nombreux étaient ceux qui n’avaient pas vraiment le choix, enfin si… celui de ne pas être payés ou de prendre des RTT.

 

L’école publique serait-elle toujours l’école du diable ?

C’est à se le demander, parfois ! Car il n’y a bien que la Vendée pour offrir en spectacle tant de combats acharnés pour réclamer la création d’écoles publiques. Si l’argument financier est aujourd’hui d’actualité, il est mis à mal par la molle motivation politique dont ont toujours fait preuve pas mal d’élus… De vrais bras de fer pour parvenir à détrôner les écoles privées de leur monopole dans certains villages ! Alors, comment ne pas placer le débat sur le plan politique ? L’abandon de l’école des Herbiers fait couler beaucoup d’encre ; non loin de là, à Chauché, l’annonce fut plus discrète mais pas moins significative…

 

Les entreprises : cœur de cible des cybercriminels

Qu’on le veuille ou non, l’informatique est le cœur de la troisième Révolution industrielle, et aujourd’hui aucune entreprise ou administration ne peut fonctionner sans cette technologie, quelle que soit sa taille. L’avènement du numérique a pour corollaire inévitable l’émergence de nouvelles formes de délinquance… l’humain est ainsi fait ! Pour diverses motivations (appât du gain, volonté de nuire, de tester les limites des systèmes, combats idéologiques…) la cybercriminalité se développe, utilisant des subterfuges de plus en plus élaborés pour parvenir à ses fins délictueuses, et pour les cybercriminels les entreprises sont des cibles de choix. En Vendée comme ailleurs, elles sont de plus en plus victimes d’escrocs de tous poils, et sont souvent bien (trop) démunies face à ces attaques. Quelques petits conseils s’imposent…

 

Une association de sport automobile qui roulerait… sur l’or !

L’ASA Vendée Océan, qui organisait diverses courses dans notre département depuis 1951, est en sommeil depuis quelques années. Si ses activités sont réduites au minimum, en revanche son patrimoine semble être très confortable, ce qui ne manque pas d’interpeller nombre d’observateurs. Des empêcheurs de rouler en rond s’interrogent sur l’opacité de gestion de l’omnipotent président de l’ASA, Yves Guillou, et se demandent si le rôle d’une association 1901 est bien de thésauriser un pécule conséquent, surtout pour quelles visées ?

 

Médiathèque des Sables : le maire  fâché avec les chiffres et les lettres !

Stupéfaction et incompréhension dans la cité balnéaire où, six jours après avoir lancé l’appel d’offres pour construire une nouvelle médiathèque, la majorité a annoncé y renoncer, rejetant la responsabilité sur la communauté de communes. Le projet serait devenu subitement bien trop cher… Sauf qu’en scrutant attentivement les chiffres avancés, en compagnie d’experts avisés, on peut se demander si Didier Gallot ne se serait pas un tantinet emmêlé les pinceaux dans les boutons de sa calculette !

 

Les Départementales, une élection qui file un mauvais canton !

Début avril, le conseil général comptera autant d’élus hommes que femmes… une quasi-révolution, encore plus dans notre département qu’ailleurs, puisqu’actuellement ne siègent que quatre femmes sur 31 conseillers généraux ! Ce n’est pas la seule nouveauté d’un scrutin qui n’avait pas bougé d’un iota depuis… 140 ans, d’autant plus que l’avenir des conseils généraux est toujours en suspens ! Un peu pris au dépourvu par une élection dont les dates ont été seulement arrêtées en octobre, les différents acteurs et partis politiques vendéens s’activent ferme pour préparer au mieux ces Départementales et tenter de mobiliser les électeurs. Chaud devant !

 

MAIS AUSSI DANS CE NUMÉRO… 

Départementales : avec deux élus pour 4.500 habitants, l’Ile d’Yeu, cete exception française !

Conseil général : Fuite de cerveaux vers la Capitale…

Comme Jean-François Dejean, « Madame Michu » s’en va faire sa parisienne !

Le député Hugues Fourage se noie dans un verre de gewurzt !

La Roche : pas de réseau dans le temple du numérique, un comble !

Sea Shepherd : les fans du Colombus sont restés à quai sur Facebook !

Hallyday, Clegg : Ah que, les « Johnny » ne font décidément pas recette …

A droite toute aux Herbiers !

La députée Bulteau fait le buzz à l’insu de son plein gré !

Des demandeurs d’asile privés d’électricité à La Roche

Recensement de Noirmoutier : Nono fait du rabattage !

Pourquoi tant de « peoples » mobilisés pour un lycée sur Saint-Gilles ?

Photocaf’tons : pas bien réveillé celui qui a posé les panneaux de circulation à La Meilleraie-Tillay !

Ainsi que toutes nos rubriques habituelles…

 

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !