Le Sans-Culotte 85 N° 79 (Octobre 2014)

UNE79DOSSIER : à quand la nationalité russe pour la famille Villiers ?

L’entrevue entre Philippe de Villiers et Poutine cet été au pays des Soviets a créé le buzz. Forcément, les louanges du grand nostalgique de Charrette à l’adresse du tsar du Kremlin ont engendré la polémique… occultant peut-être le vrai sujet : comment ne pas s’interroger sur le traitement de faveur accordé à cet (ex) homme politique français de second plan ? Il n’était pas venu lui livrer les vedettes de guerre Mistral, hein, mais juste son concept de parc historique d’attractions ! Au vu du contexte tendu entre les deux pays, plusieurs éléments d’explication sont avancés : une façon d’embarrasser le frère Pierre de Villiers, chef des Armées françaises ? Faut-il voir un lien avec le partenaire local de Villiers, fiché et sanctionné par l’Union européenne ? Ou avec le business de l’aîné des fils Villiers, le très discret Guillaume, qui vit et travaille en Russie ? Le tout sur fond de crise ukrainienne et de guerre économique avec l’Europe… Pour autant, ce penchant familial pour la Russie n’a rien de suspect ni d’illogique au regard du sang russe qui coule dans leur veines…


Agonisante, la Fête de la chasse rend son dernier souffle…

Plombée par une dette abyssale de… 70.000 €, la manifestation qui se déroule à La Chaize-le-Vicomte a vécu ses dernières heures en juillet dernier, alors que l’hallali sonnait déjà depuis plusieurs éditions. Sans doute un peu trop ambitieuse, mais aussi victime d’aléas climatiques et économiques, cette fête a depuis ses débuts, il y a neuf ans, toujours connu une fragilité de trésorerie. Pour autant l’association Co-Pro-Chasse n’a pas déposé le bilan, et son président Yannick David (par ailleurs maire de La Chaize), s’engage solennellement à rembourser la dette sur ses deniers personnels ! De quoi, normalement, rassurer des créanciers légitimement inquiets…


La patronne furax, le préfet prudent et le maire qui clame son innocence…

Drôle d’imbroglio du côté de Saint-Hilaire-de-Riez, où la venue du préfet dans une entreprise a dû être in extremis annulée, le maire de cette commune risquant potentiellement d’être présent alors qu’il était candidat aux Sénatoriales, et le représentant de l’Etat ne pouvant s’afficher en sa présence en vertu de son devoir de réserve…


Grosse boulette au centenaire de la Bataille de la Marne : les Vendéens innocents !

Un chant royaliste au beau milieu de la cérémonie républicaine ! Voilà qui ne va pas arranger l’image caricaturale du Vendéen chez nos compatriotes : tous des Chouans en puissance, tiens ! A croire qu’on tend le bâton pour se faire battre, et pourtant nos représentants sur place n’y sont pour rien, ils ont été victimes d’une chorale qui aurait voulu trop bien faire…


Il règne une ambiance délétère à la MARPA du Fenouiller…

L’atmosphère est devenue de plus en plus irrespirable au fil de ces trois dernières années, dans cette petite unité pour personnes âgées non dépendantes. Des résidents qui dénoncent des maltraitances, défendus par un infirmier libéral devenu la bête noire des autorités, le conseil général alerté, et une plainte judiciaire ayant conduit à une enquête des gendarmes… Quel pataquès ! Le nouveau maire entend remettre de l’ordre dans la maison, afin de lui redonner une quiétude qui lui fait cruellement défaut.


Isabelle Doat, une élue cumularde qui serait « âpre au gain »…

C’est en tout cas ce que prétendent ses détracteurs, parmi lesquels des élus de son propre bord, c’est dire si l’ambiance est sympa du côté de l’intercommunalité du Pays des Olonnes ! L’affaire qui a mis le feu aux poudres s’est déroulée cet été, lorsque l’élue castelolonnaise, à peine propulsée présidente du syndicat mixte cantonal, aurait lourdement insisté pour obtenir une indemnité mensuelle, alors que son prédécesseur occupait cette même fonction à titre gracieux. De quoi faire grincer des dents, ce dont se fiche pas mal la concernée, qui, droite dans ses escarpins, estime que « tout travail mérite salaire ».


Animaux errants : l’association NALA sort les griffes !

Dans l’optique de cerner le nombre réel de bestioles errantes en Vendée, et afin de contribuer à enrayer leur prolifération, l’association de défense des animaux a demandé aux 282 communes une copie de leurs registres officiels recensant captures et relâchements de chats et chiens. La plupart l’ont envoyée bouler, mais la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA) leur a donné tort !


MAIS AUSSI DANS CE NUMÉRO…

Procès Xynthia : Marratier bétonne sa défense avec ses avocats… en or !

Tournage à La Ferrière : le maire Yves Auvinet est bon pour un César ou un Gérard ?

Parrainages à envoyer « rue de la Boulangerie ». La Droite Forte vendéenne « savoure » le retour du messie… ou du pain au chocolat ?

Médias : Télé trouspinette : à consommer sans modération ! Conseil de Cyril Hanouna…

La Roche se vante dans le métro parisien : Pub mensongère… pléonasme !

Ile d’Yeu : il habite Hong Kong mais a les mêmes droits qu’un Islais !

Une page Facebook « Alerte flic et accident Vendée »

Le député socialiste Hugues Fourage prend du galon… mais gare !

Patrimoine : le château de La Rabatelière reste un mystère…

Mâle attitude à l’Université catholique ICES !

Côté photocaf’tons : des cartables bénis, une drôle de rentrée littéraire et Luc Guyau qui continue de hanter les couloirs de la FAO…

Ainsi que toutes nos rubriques habituelles…

 

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !