Le Sans-Culotte 85 N° 75 (Mai 2014)

UNE75Salariées licenciées : pas très fair-play, le Comité olympique et sportif de Vendée ?

L’association para-publique CDOS (Comité Départemental Olympique et Sportif) se dit en proie à des difficultés financières pour justifier le licenciement de deux de ses 3,5 salariées, mais celles-ci, écœurées, évoquent une vengeance de leur employeur à leur encontre. Elles contre-attaquent devant les tribunaux, par une plainte aux prud’hommes pour « licenciement abusif » et une autre au pénal pour « harcèlement moral »… Voilà qui fait un peu tache dans un univers olympique prônant de hautes valeurs morales ! Mais qui pose aussi la problématique de l’avenir du CDOS vendéen, désormais amputé des deux tiers de son effectif salarié…


Syndromes post-électoraux :

 

A La Roche, la famille et l’éducation sont entre de saintes mains…

Un poste d’adjointe et deux autres de conseillères municipales déléguées ont été confiés aux trois jeunes femmes ayant porté haut leurs valeurs familiales et éducatives au sein du mouvement de La Manif’ pour tous et de mouvances cousines. Trois pieuses défenseuses d’une certaine idée morale de la société, qui siègent également dans des conseils d’administration stratégiques, au nom de la Ville…

Rocheservière : Alain Leboeuf se fait sortir par la grande porte… et rentre par la petite !

Relégué au rang de conseiller municipal d’opposition, puis contraint de démissionner deux semaines plus tard, le député et ancien maire Alain Leboeuf se retrouve exclu du conseil municipal. Mais peu importe, il est quand-même désigné pour représenter la commune au Syndicat d’énergie et d’équipement de la Vendée (Sydev)… dont il est justement pressenti pour prendre la présidence. Une nouvelle fonction en guise de lot de consolation ?

Parité bien ordonnée… Mais où sont les femmes ?

La loi sur la parité s’appliquait pour la première fois à l’échelle des élections municipales. On a beaucoup parlé de la difficulté que cela aurait engendrée au moment de constituer les listes, mais la discrétion est de rigueur sur l’astuce permettant ensuite de contourner la contrainte et de former des équipes dirigeantes essentiellement masculines…


Enquête

 

– En Vendée, santé et travail ne font pas forcément bon ménage

La Vendée enregistre un taux de fréquence d’accidents au travail de 6 points supérieur à la moyenne nationale. Des données statistiques qui interpellent et nous ont donné l’envie d’aller voir de plus près, sur le terrain, ce qu’elles pouvaient bien recouvrir. Et on n’a pas été déçu… de malheureusement constater que les conditions de travail se dégradent un peu partout, aussi bien dans le secteur privé que dans le public (qu’on imaginerait à tort épargné). Accidents mortels ou graves, plus bénins, stress accru, dépressions, explosion des troubles musculo-squelettiques… le tableau n’est pas réjouissant, alors même que les entreprises disent avoir pris conscience de l’importance vitale de la bonne santé au travail et mettre en œuvre les efforts nécessaires, ce que dénient avec force tous les syndicats de salariés ! Immersion dans un monde du travail vendéen qui n’a rien de celui des Bisounours… Pas de miracle de ce côté-là !

– Trois salariés morts en un an à la scierie Piveteau : l’horreur au travail…

En matière d’insécurité au travail, la scierie de Ste-Florence décroche haut la main la timbale de l’horreur absolue, avec donc trois employés y ayant trouvé la mort en à peine un an… La « faute à pas de chance », comme disent ou pensent certains ? Non, plus probablement du fait de conditions de travail inadaptées et obsolètes, à tel point que les salariés iraient parfois embaucher la peur au ventre. Les parents d’Alexis, 19 ans, écrasé par une machine le 4 février dernier, témoignent de tout cela, de leur immense souffrance et des multiples interrogations qui restent sans réponse quant aux circonstances de l’accident ayant coûté la vie à leur fils aîné…


Pour un impayé de 54 €, un bijoutier yonnais stigmatise une cliente…

Certes, ce commerçant est en colère, mais il n’a rien trouvé de mieux pour la manifester que d’afficher sur la vitrine de sa porte d’entrée le chèque d’une cliente revenu impayé et le courrier de la banque l’accompagnant… ce qui est strictement interdit par la loi et pour le moins répréhensible moralement. Il dit s’en foutre et assumer son acte !


Brem-sur-Mer : des claires qui puent l’embrouille, à La Gachère !

Hameau paradisiaque de Brem-sur-Mer situé en pleine zone protégée Natura 2000, dans le marais d’Olonne, au bord de l’Auzance, La Gachère est agitée depuis de longs mois par une polémique nauséabonde…


MAIS AUSSI DANS CE NUMERO…

Bientôt une école de la Fraternité Saint Pie X à Puybelliard

La rumeur se concrétise… La mairie de Chantonnay a délivré le permis de construire pour cette école chrétienne… pas très catholique !

Dans la gueule de la rédaction

Portefeuille municipal : gare à ne pas trouer le nôtre !

Mon facteur, ce futur espion !

Témoignage : Le « Désenchantement du socialisme municipal » d’une ex-élue yonnaise

Les Vendéens champions de France de l’obtention du permis de conduire !

De Villiers, ce cancre récidiviste du parlement européen

Pierre Regnault se pose en héraut du journalisme… Alléluia !

Trop modeste ou petit cachottier, Luc Guyau ?

La cruelle promesse électorale de Yannick Moreau !

Ainsi que toutes nos rubriques habituelles…

 

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !