Le Sans-Culotte 85 N° 119 (Octobre 2018)

UNE-119LES SABLES-D’OLONNE : regroupement familial au cabinet du maire…

Népotisme. Le mot est lâché, et il n’est pas usurpé ni galvaudé de son sens originel, puisque l’épouse du directeur de cabinet du maire a été recrutée pour, temporairement, remplacer la titulaire au poste du secrétariat général, en arrêt maladie. Nouvelle venue qui est aussi la filleule de la 1ère adjointe…
Voilà qui fait un peu tâche, à trois mois de l’élection du nouveau maire des trois villes des Olonnes fusionnées, même si Didier Gallot et son staff semblent s’en fiche comme de leur première sucette !

Eric Dick, un documentariste qui avance voilé…

Ce Challandais de 54 ans conduit actuellement un projet de documentaire, intitulé « Et les cloches se sont tues », dont l’objet prospectif est de vouloir démontrer l’avènement de ce qui serait aujourd’hui une menace : l’immigration massive, voire une colonisation de nos territoires.
Par des étrangers de confession musulmane, bien entendu… Se défendant d’être engagé politiquement (!), il assure mener une démarche objective, quasi journalistique. C’est son strict droit. Sauf, peut-être, lorsqu’il contacte aux fins d’interviews différents acteurs vendéens, comme les associations d’accueil et d’aide aux migrants, sans leur dévoiler la réalité ambigüe
de ses intentions… Alors levons le voile sur ce drôle de personnage !

Les accompagnants d’élèves handicapés sont au bout du rouleau…

Elles seraient aujourd’hui un millier, en Vendée, à accompagner en classe d’école quelques heures par semaine des élèves souffrant de différents handicaps. Elles, car il ne s’agit quasiment que de femmes, souvent seules, en situation précaire, et qui seraient « corvéables à merci », employées par l’Education nationale pour des salaires médians de 750 €
mensuels… Arrêts maladie et démissions en cascade, elles estiment être victimes de mépris et de maltraitance institutionnels, ballotées dans une usine à gaz infernale par un employeur aux effectifs et budgets réduits, lui aussi débordé de toutes parts… Réunies au sein d’un collectif, les plus résistantes sont au bord de la révolte, et envisagent divers moyens d’action pour enfin se faire entendre.

Dossier du mois : La Vendée championne du tri… et des déchetteries sauvages !

Selon plusieurs observateurs avisés sur le sujet, le nombre de dépôts irréguliers plus ou moins importants aurait tendance à
se multiplier, ces dernières années. Alimentés aussi bien par des particuliers que des entreprises. En tout cas, les témoignages
rapportés à notre rédaction, ou bien auprès d’associations environnementales, le laisse à penser, bien qu’il n’existe à ce
jour aucune statistique officielle. De mauvaises habitudes qui prennent parfois une ampleur quasi industrielle, comme à
St-Maixent-sur-Vie, où des habitants se battent contre l’existence d’un véritable centre d’enfouissement illégal s’étalant sur
les quelque 5000 m2 d’un terrain agricole… Les autorités renvoient la responsabilité sur le maire, lequel, quasi mutique
face aux inquiétudes de ses administrés, semble quelque peu dépassé par l’ampleur d’une situation qui perdure pourtant
depuis des années.

+ Trivalis sait recycler sa com’ à l’infini !

Le syndicat mixte départemental, structure publique, est le roi des déchets, et il règne sur une montagne de détritus : 462.665 T collectés et traités l’an passé, soit 592 kg/habitant. Ses missions : transport, tri et traitement de nos résidus
ménagers, avec une optique de valorisation maximum. Pour cela, des choix (techniques notamment) sont faits, ne satisfaisant pas tout le monde, notamment des associations environnementales, qui reprochent, entre autres, une opacité dans la diffusion d’informations, et de camoufler sciemment certains dysfonctionnements… Cela mettrait-il à mal le slogan un peu mégalo sans cesse seriné par Trivalis, « Les Vendéens champions du tri ! », comme pour flatter le patriotisme local en stimulant le populo ?

PUYRAVAULT : on tire sur lui à boulets rouges… La riposte cinglante du maire !

Tout le monde peut au moins lui reconnaître ça : il a un sacré caractère, le nouveau maire de ce village du sud Vendée, ancien 1er adjoint en 2014 devenu grand chef en 2016, suite à la démission de Micheline Girard. Le climat franchement délétère qui régnait à l’époque ne semble pas s’être arrangé, le maire, jugé « illégitime et usurpateur » par certains habitants, subissant moult attaques sur plusieurs flancs ! Sur tous les sujets, quels qu’ils soient, avec distribution de tracts anonymes dans les boîtes aux lettres… L’élu semble avoir le cuir dur et ne s’en laisse pas conter, avançant des faits et arguments qui sont confortés par la préfecture elle-même. Cela suffira-t-il à apaiser le bourg ?

SAINT-CYR-DES-GATS : la commune soupçonnée de verser une subvention illégale à l’école privée…

Alors que le bourg adhère depuis 2013 au SIVOM Jules-Verne, auquel il a de facto transféré sa compétence scolaire, sa municipalité continue de verser une subvention annuelle de 3000 € à l’OGEC de l’école privée du Sacré-Coeur, ce qui est interdit. Car au-delà d’être illégal, cela reviendrait de plus à privilégier les élèves de cette école privée, dont le fonctionnement serait ainsi doublement abondé par le SIVOM et la commune. Le maire, Francis Rivière, estime être dans son bon droit, indiquant que cette somme forfaitaire renouvelée chaque année est utilisée pour le « projet pédagogique » de l’école, et qu’il concède une erreur dans la formulation de son attribution !

MAIS AUSSI DANS CE NUMÉRO…

La Tranche-sur-Mer : le déficit du port à sec hisse la grand’ voile…

Puy du Fou : une rentrée asexuée à la scout académie !

La Vendée a aussi ses « fichés S »…

AGGLO YONNAISE : énervée, une asso va décerner des « Gérard de l’excès de pouvoir » !

Un lait presque juste, presque écolo et quasi 100 % vendéen…

La Roche : au conseil municipal, les bons comptes font les bons ennemis !

Sainte OPA de l’évêché sur TV Vendée ?

Brétignolles : l’enquête publique arrivée à bon port !

A La Joséphine, des polos bien peu caritatifs…

Piscines pas nettes, bouffe avariée, tromperies… Vive la Vendée estivale !

… Et notre habituelle et croustillante rubrique Photocaf’tons.

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !