Le Sans-Culotte 85 N° 118 (Septembre 2018)

UNE-118SUD-VENDEE
Non, le député Henriet n’a pas embauché sa copine !

Après avoir licencié un de ses collaborateurs parlementaires (dans un premier temps suspendu suite à une violente polémique numérique), le député du sud-Vendée a engagé une nouvelle recrue. Une jeune fontenaisienne dont le nom a parfois fait vivement réagir, dans la région de Fontenay-Luçon, puisque, selon plusieurs témoignages très affirmatifs, elle ne serait autre que la compagne de l’élu, ce qui est interdit par la loi ! L’intéressé dément vigoureusement ces faits, les attribuant à une rumeur malsaine colportée dans sa circonscription. Mais certains éléments sont tout de même troublants…

LONGEVILLE-SUR-MER
La directrice de l’EHPAD aux petits soins pour son… confort !

Contractuelle de droit privé à la tête d’une maison de retraite publique, la directrice gère le plus petit établissement du secteur, mais bénéficie du plus haut salaire. Un privilège qui n’est pas isolé, puisqu’elle loge dans une maison appartenant à l’EHPAD pour un loyer très préférentiel, dont le montant est de 2,5 fois en dessous du prix du marché… Tant mieux pour elle, mais moins pour les finances de l’EHPAD ! Des faits et chiffres confirmés par le maire et président du CCAS gérant la structure, qui souligne que ces largesses trouvent leur origine dans le fait que la directrice était la seule, en 2011, à avoir candidaté au poste, et qu’il n’avait pas vraiment d’autre choix que d’accéder aux demandes de l’unique postulante qualifiée…

LA FAUTE-SUR-MER
La roue tourne pour les p’tits manèges forains…

Dernière année de présence pour les familles qui, depuis un demi-siècle, prenaient chaque année leurs quartiers place du Docteur-Pacaud, à l’entrée de ce qui fut avant Xynthia le camping municipal. Les derniers résistants se disent en bisbilles avec la mairie, qui voudrait les expulser des lieux, car jugés désormais indésirables par les élus… Le maire, Patrick Jouin, s’insurge de ces accusations, expliquant que depuis son arrivée en 2014 les forains sont avertis chaque année qu’en raison d’aménagements urbains à venir, ils ne pourront plus rester à leur emplacement habituel. Et une opposition vindicative mets des braises sur le feu… Heureusement que le stand de tir n’est plus présent parmi les attractions !

SAINT-GILLES-CROIX-DE-VIE
Vivant dans 4 m2, ils sont en quête de leur graal : un logement social

Ce couple de retraités se bat depuis des mois pour trouver un logement à louer, alors qu’à eux deux ils disposent de 2000 € mensuels… Vivant depuis plusieurs mois avec leurs deux chiens dans les 4 m2 de la cambuse d’un petit bateau amarré à un ponton du port de St-Gilles, Nelly et Gilbert remuent ciel et terre afin d’obtenir juste un toit, aussi bien du côté du parc social que de celui du privé. Sans résultat probant pour le moment. Ils crient leur colère et leur indignation, ainsi que leur droit à refuser les quelques propositions qui leur ont été faites, car ne correspondant pas à leur demande, pourtant modeste. Une liberté de ton qui dénote (et leur nuit ?), dans un univers du logement social où souvent on est prié d’accepter sans réticence ce qui est proposé ! Amers, ils s’épuisent, mais leur combat continue…

Dossier :
Enfants « atypiques » qui souffrent à l’école : un tableau inquiétant

Selon différents professionnels de l’enfance, il y aurait aujourd’hui quelque 20 % des enfants scolarisés en grande difficulté. Ils souffrent de problèmes d’apprentissage plus ou moins importants, mais aussi de troubles comportementaux, ce qui génèrent bien des crispations et angoisses pour eux, leur famille, mais aussi les personnels de l’Education nationale. Si la loi prévoit que chaque enfant doit être pris en compte dans sa spécificité, et accompagné individuellement via différents dispositifs, son application relève plus souvent de la bonne volonté et de la bienveillance de chacun, à défaut de moyens suffisants mis à disposition, dans un système saturé qui ne cesse d’enfler… Comment accueillir et prendre en charge dans les classes un ou plusieurs enfants dits « différents », en l’intégrant tout en faisant progresser le groupe, telle est la gageure que doivent relever des enseignants déjà soumis à de fortes pressions de toutes parts. Les enfants d’aujourd’hui étant les citoyens de demain, les enjeux sociétaux et de santé publique sont capitaux. Alors personne ne devrait rester au coin !

LA ROCHE-SUR-YON
Fonctionnaire et élu de la même mairie… c’est possible !

Situation pour le moins cocasse qui, cet été, s’est présentée au sein de la municipalité yonnaise, qui a dû plancher sérieusement sur un cas de figure inédit concernant le socialiste Mathieu Durquety : la compatibilité ou non d’être à la fois fonctionnaire employé par cette même mairie, tout en étant également conseiller municipal…

MAIS AUSSI DANS CE NUMÉRO…

Saint-Michel-en-l’Herm : une commerçante qui ne fait pas les affaires de son voisinage…
Littoral : les sous-préfet fait trinquer les bars et boîtes de nuit !

St-Florent-des-Bois : volée de bois vert pour un jardinet d’école massacré…
Politique : après Villiers, le pustchiste Retailleau voudrait-il détrôner Wauquiez… ?
Infractions routières : des entreprises gagnent en justice pour ne pas payer les prunes de leurs salariés !
Quand le Département rame à fond pour port Brétignolles…
Les Bénévoles des Olonnes auraient-ils un peu trop le melon ?
Pas encore en campagne, le maire yonnais promet déjà de raser gratis !
Programme culturel du conseil départemental : bienvenue au XVIIIe siècle !
Île d’Yeu : quand des pigeons transportaient sur le continent les analyses médicales…

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !