Le Sans-Culotte 85 N° 110 (Novembre 2017)

UNE-110Coup de balai donné dans l’Eglise vendéenne : sorcellerie ?

« Imprévue « c’est le terme employé dans les plus hautes sphères de l’évêché pour qualifier l’annonce de la démission de l’évêque de Luçon, le très contesté Mgr Castet, le mois dernier… prenant de court même ceux qui l’espéraient comme un miracle et n’osaient plus y croire ! Plus surprenante et plus brutale encore, la mise à pied 48 h plus tôt du père Vincent Lautram, symbole par excellence de ces jeunes prêtres évangélistes ramenés par Mgr Castet dans le diocèse, un de ses protégés qui plus est ! La concomitance des faits pose question… Quelques éclairages culottés s’imposent ! Saviez-vous, par exemple, que Vincent Lautram n’en est pas à son premier comité de soutien ?!

Brem veut divorcer pour se jeter dans les bras des Olonnes… et n’a toujours rien dit aux gosses !

Rupture conjugale et intercommunale en vue, entre Brem-sur-Mer et la communauté du Pays de St-Gilles-Croix-de-Vie, puisque la municipalité s’est activement engagée dans des démarches visant à intégrer l’Agglomération des Olonnes… Quasiment personne n’est au parfum, les tractations se déroulant en douce, entre élus, mais l’info est confirmée par tous : Brem pourrait intégrer l’Agglo des Olonnes au 1er janvier 2019, si tout se passe au mieux. Sachant que ça ne chagrinerait point St-Gilles et que ça réjouit les Olonnes, y’a pas de raison que ce divorce-remariage ne se fasse pas ! En toile de fond, des désaccords profonds entre, notamment, Christophe Chabot (maire de Brétignolles et président de la com’com gillocrucienne) et Christian Praud (maire de Brem) : les deux hommes, qui ne s’appréciaient déjà guère, ne peuvent carrément plus se voir en peinture ! Et l’avis des citoyens ? Apparemment, les élus s’en contrefichent…

Le CESER, un « machin » régional à dépoussiérer d’urgence !

Le Conseil économique, social et environnemental régional est une assemblée consultative de la Région qui compte 119 membres issus de la société civile, dont 15 Vendéens. Un outil de prospective intégralement financé par la Région, à hauteur de 3 millions par an, dont les missions sont cadrées par la loi. Un cercle de réflexion regroupant syndicalistes, associations, salariés, entreprises et organismes divers, dont les membres ne sont pas élus mais nommés par le préfet de Région, selon une alchimie bien opaque. Tous perçoivent une indemnité mensuelle non négligeable, pour parfois bien peu de travail fourni ! Ce n’est pas la seule singularité du discret et méconnu CESER, qui fonctionne toujours selon de vieux schémas, et qui, de l’aveu même de son président en poste depuis 2010, Benoît Cailliau, mériterait d’être réformé en profondeur. Bientôt dégagé de sa fonction, le président (issu du MEDEF) a la parole libre, et il ne se prive pas de porter un regard très critique sur une vieille institution dont les membres seront renouvelés en cette fin d’année. Attention, ça pique parfois sévère et ça balance dur… âmes sensibles s’abstenir !

Une attachée parlementaire LREM porte plainte pour agression sexuelle

Il s’agit d’une collaboratrice du député vendéen Philippe Latombe, qui accuse un autre attaché parlementaire d’une élue nantaise de l’avoir agressée sexuellement, puis harcelée ensuite. Si les faits se sont produits fin 2016, la victime déclarée indique au site d’investigation Mediacités, qui a révélé l’affaire, qu’elle a eu le courage d’agir a posteriori grâce au mouvement mondial actuel de femmes dénonçant ce type d’agissement. Au cœur de l’accusation : Morgan Simon. Loin d’être un inconnu, puisqu’il a eu son heure de gloire le 7 mai dernier, devant la pyramide du Louvre : c’est lui, le fameux « homme à la casquette » qui a surgi entre les époux Macron au soir de la victoire présidentielle… Il nie tout et assure qu’il va contre-attaquer.

Les dessous de la Joséphine attisent bien des curiosités…

Nulle perversité à cela, puisque La Joséphine est une mani-festation phare organisée en régie directe par la Ville de La Roche-sur-Yon (dans le cadre du mois Octobre rose), destinée à lutter contre le cancer du sein. Avec cette année 10.000 participantes, et un budget global de 150.000 €, comment se fait-il que la Ville ne reverse « que » 50.000 € à la Ligue contre le cancer ? Voilà qui suscite quelques interrogations suspicieuses, voire grincheuses… Bref, où passe le reste du pognon ?! Eh bien dans la lourde organisation de l’opération, sa logistique et sa com’, selon la mairie, qui révèle que l’objet premier de cette Joséphine n’est pas de collecter des fonds, mais avant tout de mener un buzz sur la sensibilisation et la prévention (et sur la capitale yonnaise au passage ?). Un parti pris et un style clinquant, qui en tout cas dénotent par rapport à ce qui peut se faire ailleurs en France…

La Région va lâcher le centre yonnais Beautour de la biodiversité

Si la question se pose depuis un moment, la réponse vient d’être clairement apportée par Maxence de Rugy, président de cette SPL (Société Publique Locale) créée en 2013, et qui n’a jamais pris son envol : la Région compte se retirer du capital, codétenu avec l’Agglo yonnaise, et revendre les 60 % qu’elle possède à la Ville de La Roche-sur-Yon, qui n’entend pas se faire refourguer ce « cadeau » empoisonné sans broncher ! Reste que, quel que soit le scénario, tous les acteurs conviennent qu’il faut trouver un nouvel avenir au site, ce qui pourrait probablement se traduire par une concession locative à un acteur privé… des tractations sont en cours à ce sujet. De pôle scientifique et touristique, le centre Beautour deviendra-t-il une sorte de parc ludique ? Voilà qui risquerait fort de faire sortir de leurs gonds les nombreux amis du grand naturaliste Georges Durand, qui avait légué son domaine et ses précieuses collections à la collectivité…

Maison médicale de St-Hilaire-de-Riez : les paramédicaux mis sur la touche…

L’historique maison médicale hilairoise, sise rue de la… Touche, sera prochainement fermée et transformée en logements sociaux. Les quatre médecins qui l’occupent seront accueillis au printemps prochain dans une structure flambant neuve en centre-ville, en revanche les autres praticiens paramédicaux, eux, ne sont pas conviés à la fête ! Ils déplorent être ainsi écartés, alors que leur structure commune est « pluridisciplinaire, fonctionnelle, facile d’accès et tourne à plein régime ». Pas l’avis du maire, qui la trouve excentrée et obsolète. Son diagnostic est irréversible, et son ordonnance aussi sévère qu’implacable !

MAIS AUSSI DANS CE NUMÉRO…

Le festival « Roche de rire » enterré en toute discrétion… Pas Lol

Pas assez de Vendéens tués en 1793, selon le boss du FNJ…

Ses caisses sont à sec, le diocèse fait encore la manche !

Luc Bouard, alias Mister grues… et roi de la com’ sur deniers publics !

Un « Mannequin challenge » pour lancer le Téléthon : juste parfait…

Le « serial arnaqueur » devient… boulanger !

La taxe foncière fait péter les porte-monnaie !

+ Festival des 10 ans : le palmarès des Culottes d’or décernées par la rédaction !
+ Flash sur la fête des 10 ans culottés

 

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !