Le Sans-Culotte 85 N° 107 (Juillet – Août 2017)

UNE-107Déjà deux enquêtes pour infractions urbanistiques : la Vendée sera-t-elle assez grande pour O’Gliss Park ?

Implanté sur la commune du Bernard, il est l’un des plus grands parcs aquatiques d’Europe, le 2e de France… Sorti de terre en un temps record l’année dernière, pile avant la saison, il enregistrait d’emblée 190.000 entrées en deux mois, explosant ses prévisions les plus optimistes ! L’heureux créateur, Mickaël Thibaud, déjà fondateur du parc voisin Indian Forest, ne manque pas d’imagination ni de punch. Quitte à voir grand – trop grand ? – et à aller parfois « plus vite que la musique », reconnaît-il volontiers. Or, la préfecture semble bien décidée à lui faire changer de refrain ! Ainsi, en début d’année, les travaux réalisés par O’Gliss Park ont fait l’objet de plusieurs procès-verbaux transmis au parquet des Sables-d’Olonne ; et deux procédures pénales sont actuellement en cours d’instruction. Douche froide !

Fièvre immobilière sur le Jardais : les locaux se tirent une balle dans le pied !

Jusqu’à il y a peu de temps, ce petit coin de côte était encore préservé de l’explosion immobilière qui transforme des villages en champs de lotissements. Ce n’est aujourd’hui plus le cas, avec une forte poussée du nombre de constructions, majoritairement des résidences secondaires. Phénomène naturel amplifié par l’application de nouvelles lois et règlements, ainsi que par la mise en place de PLU moins contraignants. Conséquences : les prix flambent, les jeunes ménages jardais n’ont plus les moyens d’habiter chez eux, les écoles sont menacées faute d’effectifs, et la côte perd son âme villageoise… Et même s’ils ont à leur disposition quelques leviers de régulation, les maires ne peuvent pas tout contrôler, tels des monarques régnant sur leurs communes. Ils disent plutôt subir un phénomène qui les dépasse, tout en indiquant ne pas pouvoir économiquement se passer du tourisme et des résidents secondaires. Ils pointent aussi en filigrane la responsabilité des habitants permanents, qui cèdent désormais facilement aux promoteurs privés des arpents de terre qui valent de l’or… Bref, la responsabilité est aussi partagée que collective !

Vendée Globe, une affaire très rentable pour des sponsors aux anges : encore mieux que le casino !

Teams de skippers, boîtes de com’, médias, stratèges en tous genres, sponsors, et même la directrice générale de l’Everest des mers : ils étaient 165 à participer, récemment, à Nantes, à la convention Tip & Schaft/Connect, réunis pour une journée très dense, afin de tirer un bilan économique et médiatique du 8e Vendée Globe. Un cycle de conférences-ateliers sans langue de bois aucune, où les différentes stratégies étaient dévoilées, ainsi que des chiffres éloquents : l’occasion, à travers quatre exemples concrets, de se rendre compte que mettre des billes dans l’événement s’est avéré rentable, très rentable même, pour de grands ou petits partenaires, certains ayant avoué avoir carrément joué à quitte ou double la survie de leur boîte en louant un stand au Village ! Aventuriers des… terres, ces conquérants du business. De quoi dégeler les frileux ?

Explosion du nombre de mineurs étrangers réfugiés : la quadrature du cercle…

Les statistiques du Département parlent d’elles-mêmes : 3 jeunes étrangers de moins de 18 ans accueillis en 2013, contre… 197 en 2016 ! Un afflux conséquent qui a nécessité la création d’une cellule spécifique, afin d’accueillir, orienter et former ces ados, qui pour l’essentiel sont issus d’une migration économique, et non d’un exil politique de pays en guerre. Problème : comment déterminer leur réel état de minorité, qui conditionne toute leur éventuelle prise en charge ? Car, au final, tout est question de moyens… Et si des assos comme la CIMADE dénoncent le fait que le Département ne respecterait pas la loi pour se débarrasser des cas litigieux (et faire ainsi des économies), celui-ci s’en offusque, assurant au contraire agir dans les clous et même faire bien mieux qu’ailleurs, en proposant un véritable parcours d’intégration plus qu’un simple accueil administratif. Comme souvent, la vérité doit se situer entre les deux…

+ Poiré-sur-Vie : A l’Âme du bois, on est généreux mais on a du vague à l’âme…

L’Oie/Ste-Florence
L’asso Familles Rurales condamnée et menacée de fermeture… Sale ambiance

La structure, qui assure les services de restauration scolaire et du centre d’accueil des écoles privées, vient d’être condamnée par les prud’hommes pour licenciements injustifiés et harcèlement moral envers deux ex-salariées. Montant de la douloureuse : quelque 85.000 € à verser aux plaignantes ! Selon une pétition, cela mettrait en péril la structure, qui pourrait fermer et ne plus assurer ses services dès la rentrée de septembre, laissant des dizaines de familles dans la panade… Une pétition « inutilement alarmiste », selon le maire, mais qui fait régner une atmosphère délétère dans le coin : les victimes dont les souffrances ont été entendues par la justice passent aux yeux de certains habitants pour coupables d’être responsables de la faillite de l’antenne locale Familles rurales…

Le maire de St-Hilaire-de-Riez bien entouré… mais pas trop non plus !

Depuis son élection en 2014, Laurent Boudelier à fort à faire avec en face de lui trois groupes d’opposition très actifs, qui ne le ménagent pas plus que lui ne les câline ! Une vie municipale animée, faisant suite à une campagne électorale électrique. Parmi les multiples reproches adressés au jeune maire survitaminé, le fait d’avoir créé pour le servir un cabinet bien garni, et aussi recruté de hauts fonctionnaires dont les compétences serviraient plus les cabinets ministériels qu’une ville de 11.000 habitants… tout ce petit monde étant bien évidemment généreusement rémunéré avec l’argent public !

Notre tourisme souffre d’un manque de lisibilité et de cohérence : un joyeux bazar !

La Vendée est loin d’exploiter tout son riche potentiel en termes d’offres touristiques, même s’elle se classe pourtant déjà à la 4e place des destinations de vacances des Français. Considérée comme un poids lourd de la façade atlantique, elle souffre notamment d’une absence de stratégie globale, avec de multiples acteurs/opérateurs ayant tendance à agir dans leur coin et sans concertation. C’est ce qui ressort d’une récente étude approfondie, débouchant sur un schéma départemental contenant 18 propositions d’action destinées à faire encore mieux dans les quatre ans à venir. Y’a plus qu’à…

MAIS AUSSI DANS CE NUMÉRO…

Grand chelem pour les macronistes : de nouvelles têtes… de Turc !

Dans la gueule de la rédaction : 700 ans du diocèse, des bondieuseries pas très catholiques !

Le moral reste au Bio fixe sur l’île de Noirmoutier !

Accord en négociation entre Nathalie Batelli et Vendée Expansion

Boulangerie La Lutine : quand le bon sens prime sur la loi…

Des nouvelles de…
-L’ophtalmo « voyeur » condamné : la justice n’est pas aveugle !
-Un apprenti de 19 ans tué : la scierie Piveteau reconnue coupable
-La commune nouvelle avec La Tranche prend le large…

Photocaf’tons : Cocktail Vision n’en a pas bu assez… pour voir double !

 

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !