Le Sans-Culotte 85 N° 105 (Mai 2017)

UNE-105Associations environnementales : plantes vertes ou cactus ?

Le combat pour la défense et la protection de l’environnement revêt des aspects protéiformes, aussi bien dans les démarches initiées que dans les modes d’action. Si tous ses acteurs ont, globalement, le même dessein, son approche et sa mise en œuvre diffèrent, en Vendée comme ailleurs. L’écologie (au sens générique) est-elle nécessairement politique, neutre, scientifique ou (ré)active ? Faut-il siéger dans les commissions officielles, au risque d’être considéré par d’autres assos comme de quasi collabos ?! Percevoir ou non des subventions publiques, attaquer des décisions en justice ou encore manifester dans les rues pour se faire entendre ? Autant de questions qui animent parfois sacrément les débats internes dans les associations environnementales, où, si la parole est libre elle peut aussi être très critique, voire acerbe. Pour mieux appréhender le sujet, nous sommes partis à la rencontre des cinq plus importantes assos environnementales de Vendée, qui ont pour point commun d’être généralistes et d’agir à une échelle départementale.

Port de pêche des Sables : si la sole est une mine d’or, qui sont les pirates ?

La petite dizaine de fileyeurs sablais vivent exclusivement de la sole, le poisson phare du port des Sables-d’Olonne, facile à pêcher et à forte valeur ajoutée… donc à forte rentabilité. Une manne dont se seraient largement gavés les fileyeurs ces 15 dernières années, trop même… d’où une baisse drastique des quotas de soles depuis 2014. Mais alors que, grâce à leurs efforts, les fileyeurs ont été récompensés en voyant leur quota de l’an passé maintenu en 2017, voilà qu’ils se retrouvent malgré tout contraints de restreindre encore leur pêche. Depuis mi-avril, deux bateaux ont déjà atteint leur quota annuel, et sont condamnés à rester à quai. Une situation paradoxale qui amène certains à se demander où sont passés leurs droits de pêche et à qui profite le « crime ». En réalité, les fileyeurs semblent surtout avoir pris la fâcheuse habitude de piocher dans les quotas des autres… une charité mal ordonnée qui a vraisemblablement ses limites !

Subventions aux assos yonnaises : une vraie usine à gaz !

Entre les annonces politiques et leur application effective, il est parfois bien difficile de tisser un lien clair et direct, de constater l’effet de causalité. Ainsi, la nouvelle municipalité avait-elle annoncé une baisse globale de 5 % des subventions attribuées aux associations, sauf qu’en épluchant les budgets des trois dernières années ce choix ne saute pas aux yeux dans les faits. Il y a des gagnants et des perdants, de grandes tendances, mais surtout la mise en œuvre stricte d’un processus de décision se voulant le plus juste possible ; bref, cela ne se fait pas à la tête du client ni du fait du prince-maire, plein de paramètres sont pris en compte. On vous explique tout… et aussi comment les élus dérogent parfois à leurs propres règles en fonction des circonstances !

Le Front national réinvente le centralisme démocratique !

En Vendée comme partout, militants et dirigeants proposent, mais au final c’est toujours Paris qui dispose ou impose, à charge ensuite aux locaux d’exécuter sans moufter les décisions. C’est le cas, par exemple, pour la nomination du secrétaire général départemental, ou encore pour le choix des candidat(e)s aux différents scrutins, sans que parfois les responsables départementaux n’aient besoin de comprendre… Un système qui n’a rien à envier à un des fondements du marxisme-léninisme, du moins (évidemment) dans sa forme ! Repris en mains depuis octobre 2016 par Jean-Patrick Fillet, le FN 85 compose avec cela ; il s’est aussi réorganisé et rajeuni en écartant quelques figures pas « présentables », et s’active ferme en vue des prochaines échéances, avec déjà en ligne de mire un plan d’attaque ciblé pour les Municipales 2020. Revue de détails.

MAIS AUSSI DANS CE NUMÉRO…

Au Département, une égalité hommes-femmes encore déséquilibrée…

Qui veut aller en vacances chez le député Moreau ?

Château de St-Mesmin : le Département ne rendra pas les armes !

Raoul Mestre, le coucou de la politique vendéenne

Bourde : Quand le boss du PS 85 célèbre « Catherine » Taubira…

A Jard-sur-Mer, on tente d’endiguer la propagation épineuse d’acacias invasifs…

Chèvrerie de Talmont : les voisins prennent la mouche !

Vendée Globe : Un poisson d’avril pas si poisseux que cela… ?

Nesmy : A quand l’isoloir en guise de confessionnal ?

Aux pays des Herbiers, croissance exponentielle de l’impôt sur le foncier bâti

 

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !