Le Sans-Culotte 85 N° 104 (Avril 2017)

UNE-104Traces radioactives dans le bocage : suivez le guide Geiger !

La multinationale française Areva, spécialisée dans l’énergie nucléaire, vient d’être autorisée à stocker jusqu’à 4000 tonnes de stériles miniers uranifères, sur son ancien site d’extraction d’uranium de la Commanderie, à Treize-Vents. Une mine souterraine et à ciel ouvert exploitée pendant 35 ans, jusqu’en 1990, et dont pas mal de tonnes de terre et roches ont été utilisées comme remblai sur différents chantiers de la région. Une cartographie détaillée, réalisée sur ordre ministériel, a permis de recenser et de mettre en évidence que des stériles miniers ont ainsi été utilisés dans sept communes du haut bocage. Aujourd’hui, Areva va récupérer certains de ces éléments légèrement radioactifs pour les enfouir dans son ancienne mine. Pas de panique, rangez cos compteurs Geiger, on vous explique tout !

L’ophtalmo « voyeur » (re)tente de délocaliser son procès… tandis qu’un corbeau entre en scène !

Déjà deux demandes de dépaysement rejetées, alors le Dr Tessier et son avocat tentent le tout pour le tout en ayant formulé une ultime requête auprès de la cour de Cassation. Programmé le 2 mars, son procès a donc été renvoyé dans l’attente de cette décision, mais a permis aux différentes parties de déjà entamer un premier round piquant, « agrémenté » par une mystérieuse lettre anonyme très (trop ?) bien informée qui visait à intimider une des trois victimes déclarées…

Le PS 85 à la fois isolé et déchiré… la chute finale ?

Y’a pas de raison que la fédération vendéenne échappe à ce qui se passe partout ailleurs en France, et le parti connaît des jours douloureux… Entre la « macronite » aiguë galopante, la fuite d’adhérents et les mésententes (euphémisme !) avec les autres forces de gauche, le tableau n’est guère reluisant, même si les fidèles sont toujours présents et actifs, loyaux envers leurs instances et leur candidat élu à la Primaire. Comment organiser une campagne et préparer l’avenir dans ces conditions ? Revue de détails des forces en présence, en compagnie des principaux intéressés, qui s’expriment très librement ; attention, parfois ça pique sévère !

+ La Roche : Ibarra assainit les finances et lance sa candidature aux Municipales 2020

Parrainages présidentiels : l’abstentionnisme des élus vendéens, ce fléau !

Ah ! Ils ont beau jeu de fustiger, conspuer, stigmatiser et culpabiliser les électeurs qui ne se déplacent plus ou plus guère aux différents scrutins, nos édiles vertueux… qui eux-mêmes, lorsqu’ils sont sollicités, se font peu nombreux à participer à la vie élective et démocratique de notre pays ! Illustration avec les parrainages accordés par maires, députés, sénateurs, conseillers régionaux et départementaux, qui, le moins qu’on puisse dire, ont donné leurs voix avec parcimonie…

Parrainages à Juppé : la droite perdue ?

Législatives : Soutien imprudent de Chabot à Faucher ?

Yannick Moreau sèche le ministre et tacle Faucher…

Qui sont ces Parisiennes qui investissent la culture fontenaisienne… ?

Des acteurs locaux du domaine culturel s’étonnent de constater l’apparition de nouvelles manifestations d’envergure portées et organisées par de totales inconnues, apparues comme par magie dans le paysage fontenaisien depuis l’élection de Jean-Michel Lalère. Et avec le soutien sans faille de la municipalité, via son adjointe à la Culture Myriam Garreau, également employée par le Département et conseillère régionale dans la majorité. Ce qui est bien pratique pour obtenir rapidement des subventions ! Accointances ou copinages ? Pragmatisme, surtout, puisqu’en creusant un peu on se rend compte que la Ville utilise le cadre du système associatif, très souple, pour confier l’organisation de festivals à de véritables prestataires de service, s’affranchissant ainsi des lourdes contraintes de la gestion publique… En voici les scénarios et le casting !

Après son chemin de croix financier, Treize-Septiers en voie de rédemption ?

Elle semble en bonne voie en tout cas, selon les éléments en notre possession : après avoir frôlé la catastrophe et la mise sous tutelle préfectorale, cette commune du bocage entrevoit la lumière du salut… budgétaire. Plombé depuis des années par le poids conséquent d’une zone d’activités ayant rapporté plus de tracas que de bénéfices, le village vient de voir son plan de redressement validé par le contrôle de légalité, et son avenir s’annonce plus serein. Madame le maire, Isabelle Rivière, pense ainsi que ses administrés couleront des jours plus fastes !

VendéO reçoit 2.000 € de subventions des collectivités yonnaises : la « blague » tourne au sketch !

Le président de l’association en personne est tombé des nues, lui qui n’avait rien demandé ! Non pas qu’il crache dessus, mais l’absence de subventions publiques est une garantie d’indépendance qu’il nous avait présentée comme actée au sein de l’asso… Alors, déjà un coup de canif dans le contrat ? En fait, juste une plaisanterie qui aurait été malencontreusement prise au sérieux… sans rire !

St-Juire Champgillon : Le mari de la mairesse condamné pour des actes pédophiles

Le tribunal yonnais a jugé et condamné Jean-Louis Sébastien, septuagénaire artiste-peintre, pour des atteintes sexuelles commises sur quatre des petites-filles issues du premier mariage de son épouse, faits commis sous le toit de la résidence familiale du sud-est Vendée au cours de l’été 2014…

Edito : « La démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité » (A. Camus)

En pleine Présidentielle, et alors que la vie démocratique ressemble davantage à un spectacle-hommage aux feus Guignols de l’info, nous ressentons le besoin instinctif de vérifier comment elle se porte, chez nous, localement… là où vit et œuvre le citoyen. Là où les récentes fusions ont bouleversé les territoires et les rapports de force, concentrant les compétences et le pouvoir dans des structures toujours plus grosses, toujours plus fortes… Tous ces mariages, intercommunautaires notamment, tireront-ils notre démocratie vers le haut ? Si l’on considère qu’elle ne peut pas s’exercer sans que tous, et en premier lieu les minorités, soient représentés, alors, on peut dire que c’est là, dans nos villages, qu’elle a pris un sérieux coup dans l’aile…

St-Georges de Montaigu : l’école privée n’assiégera pas la cantine… publique !

Le château de La Garnache vaut plus cher que celui de Fillon…

Photocaf’tons : Ces déviations qui nous font tourner en bourrique ! + La doudoune sectaire des Essarts… !