Le Sans-Culotte 85 N° 61 (Décembre 2012/Janvier 2013)

UNE61Qui sera le plus fort pour incarner la droite vendéenne ? Yannick Moreau a des cartes et soigne ses atouts

Le défi de Bruno Retailleau va être de s’imposer comme le grand rassembleur de la droite vendéenne… Au moment où sa famille se déchire et avec pour boulet au pied la fonction de 1er représentant d’un parti devenu le grand bouffon du paysage politique hexagonal (lire en p.2) ! Or, sur le littoral, un jeune député, Yannick Moreau, ex-chargé de mission au conseil général mais débarrassé de sa carte MPF, a réussi un tour de force en remportant l’élection législative grâce à des voix de divers horizons, même de gauche ! Le thème du rassemblement, ça le connaît, voilà un an qu’il surfe dessus. Et si tous deux sont d’anciens villiéristes, lui a un avantage : celui de se positionner comme un homme de droite désormais « libre » et « ouvert à tous », tout en n’ayant jamais renié ses amis, Philippe de Villiers le premier. Y’a de la concurrence dans l’air ! Y’aurait-il aussi de la vengeance… ?

 

Port de Brétignolles : Chabot embarque les élus communautaires dans sa galère !

Plus qu’une lubie, ce dessein de port de plaisance est devenu obsessionnel pour le mataf’chef de Brétignolles. Malgré tous les avis négatifs formulés à propos de la première mouture du projet, l’élu s’obstine à vouloir le réviser, escomptant racheter à un prix faramineux la ferme de la Normandelière qui le gênait tant, ce qui ne manquerait pas de mettre à mal des finances municipales déjà plombées. Pour avoir plus de poids, celui qui est également le président de la communauté de communes du Pays de Vie vient de faire accepter à marche forcée aux élus communautaires de voter une motion morale de soutien qui ne les engagerait… à rien !
 

Maison d’enfants : le directeur sous le coup d’une nouvelle plainte judiciaire !

Comité Départemental de Tourisme : « Cruella » Batelli au placard, Sarlot au rancart !

Le conseil général a sifflé la fin de la partie saignante opposant les principaux professionnels du tourisme vendéen à la directrice du CDT. Après 18 ans d’un règne contesté, Nathalie Batelli est déchue et quitte son trône, entraînant dans sa chute son patron – et époux – Joël Sarlot, conseiller général et président du CDT. Ce mélange des genres, associé à d’autres particularismes, ainsi qu’à une gouvernance souvent qualifiée « d’autoritaire », a finalement été fatal aux tourtereaux du tourisme départemental, qui, dès janvier 2013 sera réorganisé et fonctionnera tout autrement. Comment les frondeurs du tourisme ont eu la peau de celle qu’ils surnomment (et pas qu’eux !) férocement « Cruella » ? Quelle sera la nouvelle structure, comment et avec qui fonctionnera-t-elle à sa tête ? On vous raconte tout !

 

Le Fenouiller : l’art de choix urbanistiques aussi baroques que vilipendés…

Dans cette commune rétro-littorale en plein boom démographique située entre Challans et St-Gilles-Croix-de-Vie, droits dans leurs bottes Madame le maire, alias « La Christine Boutin du Fenouiller » et son adjoint à l’urbanisme n’en feraient qu’à leur tête. Leurs projets d’aménagements fonciers remportent autant d’insuccès que leurs capacités à la concertation, si on en juge par la démission en trois ans de six conseillers municipaux et les multiples recours de citoyens devant le tribunal administratif. L’ambiance s’en ressent dans ce gros bourg, jusqu’à parfois devenir tendue, avec une opposition politique organisée et combative qui n’entend rien laisser passer… surtout pas les municipales de 2014. Chaud devant !
 

Ingénierie publique « concurrence déloyale » ou mal nécessaire ?

Depuis la mi-octobre, la Vendée a son « Agence de services aux collectivités locales ». Si les petites communes, pour lesquelles mener un projet d’aménagement urbain peut vite virer au casse-tête, sont ravies et soulagées… la vingtaine de bureaux d’études privés qui se sont créés ces dernières années en Vendée, eux, tirent la tronche !
 

Bientôt en BD, une marquise au cœur des guerres de Vendée

Activement soutenu et encouragé par le Centre Vendéen de Recherches Historiques (CVRH), le projet d’une jeune dessinatrice de BD olonnaise est en train de prendre forme. Il s’agit de réaliser, sous l’aspect d’un roman graphique, une mise en illustration des mémoires de la marquise Victoire de la Rochejaquelein, pur produit de l’aristocratie qui, après avoir connu les fastes de Versailles avant la Révolution, a été contrainte à l’exil, traversant déguisée en paysanne les affres des guerres de Vendée. Rencontre avec une bédéiste aussi passionnée que talentueuse, Fanny Lesaint.

 

MAIS AUSSI DANS CE NUMÉRO…

– De Villiers fait le show aux « Grosses têtes » !

– Tensions palpables mais plus discrètes au PS

– Voile : la Vendée à la traîne…

– 19 janvier : tous à la grande manif’ de… Bouillé-Courdault !

– Scoop : pas de futur aéroport à La Roche !
 

Ainsi que toutes nos rubriques habituelles…

 

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !