Le Sans-Culotte 85 N° 60 (Novembre 2012)

UNE60Puy du Fou : le Grand Parc « change » de mains et prend des forces

Le Groupement d’intérêt économique (GIE) réunissant à la fois l’association du Puy du Fou et la société du Grand Parc, est en liquidation depuis fin octobre. Cette entité financière étant devenue « obsolète », ses prérogatives tombent dans l’escarcelle du Grand Parc, dont Nicolas de Villiers vient justement de prendre la présidence… Que toutes les mauvaises langues se rassurent, s’il n’est plus question de faire ménage à trois, l’association reste l’actionnaire majoritaire du Grand Parc, mais un peu moins qu’auparavant… et dans un système que l’on sait de plus en plus verrouillé par la famille de Villiers.

Conflit financier Région/SNCF Tchou tchou, v’là les copains !

A l’occasion du 75ème anniversaire de la SNCF, Frédéric Cuvillier, ministre délégué aux Transports, vient d’annoncer le lancement officiel de la réforme du système ferroviaire français. Le gouvernement rapatrie Réseau Ferré de France au sein de la SNCF et rebat les cartes. Dans ce cadre, le président des Pays de la Loire Jacques Auxiette, s’est vu confier une mission « sur la gouvernance du nouveau pôle public ferroviaire unifié et la place des Régions dans le système ferroviaire ». Si on se demandait comment il allait régler le conflit qui oppose les Pays de La Loire à la SCNF depuis deux ans, on sait maintenant que ce ne sera pas au tribunal que cela va se jouer…

Association syndicale de la vallée du Lay : des lignes comptables qui interpellent…

Le bilan budgétaire 2011 de cette Association syndicale autorisée (ASA), qui a pour mission la mise en œuvre de moyens de défense contre la mer, met en évidence quelques chapitres financiers plutôt surprenants, comme ces 211.303 € dépensés en carburant… S’agissant d’un établissement public soumis à un contrôle restreint de légalité par la préfecture et le Trésor public, ce syndicat est obligé de rendre des comptes à la collectivité sur ses dépenses et recettes. Ses dirigeants ont préféré esquiver les questions précises que nous leur avons posées, éveillant ainsi des suspicions n’ayant (peut-être) pas lieu d’être…

DOSSIER SPECIAL 7e VENDEE GLOBE : Plus qu’une course, un événement à réinventer

Quel cap à suivre pour trouver un second souffle vital ?

Les vingt skippers à peine partis se pose déjà la question essentielle de l’avenir de la course, dont les organisateurs ont la destinée entre leurs mains. Pour tous les spécialistes, il est évident que cette septième édition est la dernière à se dérouler sous cette forme, sachant que l’avenir de « L’Everest des mers » reste encore à inventer, techniquement, financièrement et médiatiquement. La société organisatrice cumule les déficits, les bateaux sont très coûteux, les sponsors de plus en plus difficiles à trouver, le tout dans une situation économique des plus tendues dont personne ne peut dire si elle s’améliorera… Plusieurs pistes sont d’ores et déjà à l’étude pour la prochaine édition, concernant notamment le type des bateaux, mais aussi la résorption des déficits tout en visant le développement de la course à l’international. Sacré challenge en perspective !

A port Olona, des commerçants se sentent exclus de la fête…

L’implantation durant trois semaines du Village Vendée Globe ne fait pas que des heureux, notamment du côté des commerçants habituels installés en bordure des pontons. Certains bricolent, pour d’autres c’est parfois la catastrophe avec des baisses de chiffre d’affaires allant jusqu’à – 80 %, obligeant les patrons à mettre des employés au chômage technique… Ils ne se sentent pas écoutés des organisateurs, et surtout mis en marge d’un site que eux animent durant toute l’année !


– La marque « Vendée Globe » potentiellement vendable ?

– 250 € le boîtier électrique à louer au « Vendée showroom » !

Au pied du Mur :
Challans : la mairie brade-t-elle son foncier aux promoteurs immobiliers ?
Le Département préfère-t-il les chevaux de course aux légumes bio ?
Edito : Hé le corbeau ! On n’est pas des pigeons !
Retour en grâce pour Les Herbiers
La Roche-sur-Yon, agglo érotique ?
Collège public à Talmont : le maire au tableau noir !
Une candidate aux Cantonales, radiée des listes électorales : heureux hasard ?

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !