Le Sans-Culotte 85 N° 59 (Octobre 2012)

UNE59DOSSIER : coups de fourche et coups tordus dans les campagnes vendéennes !

En Vendée, les agriculteurs disparaissent encore plus vite que les terres agricoles, et une menace se profile à l’horizon : plus assez d’exploitants pour travailler sur le foncier qui se libère. Puisque le milieu agricole ne suffit plus à assurer l’équilibre de la balance départs/installations, les champs semblent grands ouverts à ceux issus d’autres horizons. C’est le cas, puisqu’on remarque un fort engouement de jeunes désirant s’installer. Des allogènes, qui, ne rentrant pas forcément dans le moule du modèle agricole encore dominant, rencontrent parfois des difficultés pour trouver des terres, étant occasionnellement malmenés ou rejetés par le système en place.

Ces trublions ont une autre vision de l’agriculture, veulent parfois développer des productions atypiques, et, pire, ne sont même pas toujours vendéens ! C’est là tout le paradoxe d’une agriculture départementale en pleine mutation, dont le renouvellement est vital, mais qui voit parfois d’un œil suspect, voire dubitatif, l’arrivée de jeunes dont elle ne connaît pas les codes. Séductrice, l’agriculture traditionnelle se comporterait-elle comme une « allumeuse », attirant les impétrants sans vouloir ensuite vraiment conclure avec eux, ou alors à son corps défendant ?

Aux Pays des Olonnes, la Vanne(rie) ne fait plus marrer personne…

Située à la fin de la quatre voies La Roche/Les Sables, s’ouvrant ensuite sur les trois communes du Pays des Olonnes, cette zone de 180 ha est stratégique pour le développement économique du secteur. La communauté de communes (CCO) a figé le site en 2009, escomptant en faire à moyen terme une zone d’activités, sans échéancier précis. Le foncier, privé, est en cours d’acquisition, en dépit des propriétaires sur les charbons ardents qui dénoncent les prix proposés pour le rachat de leurs biens dans un secteur où, finalement, aucun projet ne serait dans les tuyaux. Ils se sentent comme « pris en otages ». Même les trois maires de la CCO ne sont pas sur la même longueur d’ondes quant au devenir du lieu, c’est dire si une certaine confusion règne !

Dialogue de sourds : ça «braille» chez les aveugles vendéens ! 

L’association nationale Valentin Haüy est connue pour accompagner les aveugles et les malvoyants dans leur prise d’autonomie et d’indépendance. Localement, ce que l’on sait moins, c’est qu’une discorde oppose le comité départemental et le secteur nord-ouest de la Vendée. Une pétition signée de tous les membres de ce secteur a été remise à l’association, après que leurs deux représentantes ont été démises de leurs fonctions. La raison officielle est qu’elles auraient refusé de respecter des obligations internes. Mais, alors, pourquoi cette défiance ?

Urbanisme à Moutiers-les-Mauxfaits : questions de logique !

Après une petite virée dans la commune, ayant arpenté les rues, nous avons pu remarquer quelques bizarreries urbanistiques. Spécialités locales ? Pour mieux comprendre certains agencements à première vue étonnants, nous avons demandé au 1er adjoint chargé de ce domaine, Pierre Sachot, de nous expliquer la logique des choses…

MAIS AUSSI DANS CE NUMÉRO…

De Villiers reclus, Fourage cumulard : pas de demi-mesure en politique !

La Roche : l’hôpital qui se fout de la charité !

Vendée Globe : Retailleau, moussaillon en formation

Luçon : plus près de toi mon Dieu !

Eric Cantona : Une visite qui tombe au poil ! 

La schizophrénie fiscale de Yannick Moreau…

Des nouvelles de : 

  • Ambiance tendue au tribunal : le procès Jolly reporté

  • A Fontenay, les usagers des services publics obtiennent satisfaction

 

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !