Le Sans Culotte N° 52 (février 2012)

UNE52Victimes de prêtres pédophiles, leur souffrance est éternelle…

Abusés dans leur chair et dans leur âme, certains se sont reconstruits ou tentent encore de le faire, d’autres ont enfoui leur extrême souffrance au plus profond d’eux-mêmes pour se protéger ; certains survivent à coups de neuroleptiques, quelques-uns auraient en cours de route décidé d’en finir avec la vie…Tous ont un point commun, celui d’être passé par le petit séminaire de Chavagnes-en-Paillers, qui se révèle pour beaucoup être une machine à broyer les êtres humains plus qu’à les éduquer sainement selon les préceptes vertueux de l’église catholique. Enfants victimes d’abus sexuels (attouchements et viols en tous genres), ces hommes âgés de 50 à 60 ans veulent aujourd’hui témoigner des souffrances qui les hantent toujours, afin qu’elles soient écoutées et reconnues. Les faits subis étant prescrits pénalement, ils ont pour cela choisi la voie médiatique, qui reste leur ultime issue pour se faire entendre de tout le monde.

Pôle Emploi : et on s’étonne que certains pètent les plombs !

Il y a une chose dans l’antre du chômage qu’aucune statistique ne vient jamais vanter : ce sont ces situations totalement absurdes auxquelles sont régulièrement confrontés les chômeurs. En voici deux archétypes bien fadés, l’exploit n’étant plus de retrouver du travail mais de savoir rester zen !

2011, « anneaux horribilis » pour le mataf-chef de Brétignolles

Sans conteste, le tableau de pêche de l’année écoulée s’est révélé être des plus calamiteux pour Christophe Chabot, le maire de Brétignolles, qui porte à bout de bras depuis dix ans un grand dessein de port (1000 anneaux) pour sa commune. Qu’on en juge plutôt, sur ces faits avérés : deux procès perdus contre des opposants à ce projet (le blogueur Jean-Yves Bourcereau et l’association La Vigie), avis négatifs de deux autorités environnementales d’Etat, avis défavorable de la commission d’enquête sur les sept chapitres à propos desquels elle avait à se prononcer, dépôt de plainte pour « diffamation et injures publiques » à son encontre de la part de quatre des cinq commissaires-enquêteurs… N’en jetez plus, le port (virtuel) est plein !

Pollution à La Faute : on la sent bien mais on la cherche encore…

A La Faute-sur-mer, un hydrocarbure s’échappe d’une conduite d’évacuation des eaux pluviales depuis… octobre 2010. Elle est située rue Giraudière, l’eau se déversant dans un étier qui communique avec le Lay. Les riverains, fortement incommodés par l’odeur, n’ont eu de cesse d’alerter les élus et les services de l’Etat… qui cherchent bel et bien une explication. Malheureusement, on ne sait toujours pas d’où cette pollution provient, ni même ce qu’elle contient réellement.

Aizenay : spolié et ruiné, le Club du 3e âge perd son triple A !

C’est lorsqu’il a fallu présenter les comptes à l’assemblée générale du 12 janvier dernier que les responsables du club ont découvert le pot aux roses : les caisses sont vides ou presque, quelques euros se battent en duel. A l’évidence, L’Agésinate s’est fait littéralement plumé ! Le club a porté plainte contre celui qu’il soupçonne d’être l’aigrefin, son trésorier, qui aurait remis d’une manière très personnelle de l’ordre dans les comptes en faisant place nette ! 50.000 euros manqueraient tout de même à l’appel…

Aux Herbiers, tirs à vue et balles perdues sur le golf des Alouettes !

Les coups de putt fusent plus ou moins haut du côté des Herbiers, où la construction d’un golf au pied du Mont des Alouettes déchaîne les passions. Particulièrement virulente, la jeune association locale LIF (Liberté Inégalité Fraternité) entend dénoncer les nombreuses irrégularités émaillant selon elle le chantier, avançant des arguments limite fallacieux. Ses allégations sont balayées par les porteurs du projet, soutenus à fond par la Fédération Française de Golf et le maire, pas trop gêné aux entournures par l’absence de permis de construire !

Y’a comme de la friture sur la bande FM vendéenne !

Pourquoi ne capte-on pas partout dans le département les radios publiques, contrairement à certaines stations privées comme la vendéenne Alouette pour ne citer qu’elle ? Une interrogation récurrente qui s’explique par plusieurs facteurs techniques et économiques, sans omettre les aspects historico-politiques.Pour résoudre ces disparités de réception, l’avenir est à la RNT (Radio Numérique Terrestre), qui garantirait une totale égalité de diffusion nationale pour n’importe quelle radio. Mais ce dossier s’enlise au plus haut niveau de l’Etat, devient un serpent de mer car les majors de la radiophonie freinent des quatre fers, confrontées à devoir lourdement investir pour ensuite partager l’énorme gâteau publicitaire, au grand dam de la Fédération Nationale des Radios Libres. Etat des lieux.

Fromentine : l’ancêtre de Xynthia hante encore le polder de la Prise

Retour sur un article publié dans notre numéro de l’été dernier. Il concernait le polder de la prise situé entre La Barre-de-Monts et Fromentine, plus exactement le brise lame (puisqu’on ne peut plus l’appeler digue) qui protège la zone ostréicole située à l’arrière…

Saint-Paul-en-Pareds ne patine plus dans le yaourt !

Renversement de situation dans ce dossier juridico-financier pourrissant depuis 20 ans la vie de cette bourgade du bocage, dont nous narrions les déboires en octobre dernier (n°49). Grâce à un vice de forme juridique, les Saint-Paulais pourraient voir s’éteindre totalement la dette de leur commune, comme vient de le confirmer le tribunal de grande instance de Paris. Un appel ayant été interjeté, la partie n’est pas encore terminée, mais cette belle brèche revêt une nouvelle lueur d’espoir pour les finances et l’avenir de ce village de 1200 âmes.

Entreprise Jeanneau : la série noire… Céno nous tend la perche

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !