Le Sans Culotte N° 40 (Novembre 2010)

UNE40Conseil général : la Vendée, décidément championne de l’intérim !

Le «Je m’en vais» de Philippe de Villiers est devenu réalité depuis le 1er novembre. Il cède sa place à celui qu’il a accusé de l’avoir poussé dehors. Bruno Retailleau assurera donc l’intérim jusqu’au 30 novembre, date à laquelle l’assemblée départementale décidera s’il doit garder le poste jusqu’en mars prochain. Un mois durant lequel les activités du conseil général seront mises en standby. Un mois pour réfléchir, analyser et réorganiser la suite des événements… Sans oublier de répondre aux nombreuses interrogations que pose ce revirement de situation ! On a troqué le bonhomme, et après ?

A quoi joue le maire de La Faute-sur-mer ?

Les faits sont attestés par constat d’huissier et l’affaire est désormais entre les mains du Procureur des Sables-d’Olonne. Le maire de la Faute-sur-mer, comme s’il n’en avait pas assez de devoir se justifier, vient de prélever illégalement une bonne quantité de sable sur la plage pour remblayer un terrain communal, situé en pleine zone rouge, et sur lequel était prévu un de ces nombreux lotissements tant décriés depuis la tempête Xynthia. Un manque de transparence qui n’est pas de nature à améliorer les relations entre le maire de La Faute et les services de l’Etat !!

Allons enfants de la patriiii…e !

Alors que leurs parents n’ont jamais été aussi nombreux dans la rue pour s’opposer aux réformes du pays, voilà qu’en douce, on cherche à convertir les cerveaux de nos bambins aux valeurs du patriotisme !!

Dossier : Ondes de choc…

Pendus à nos portables, nous vivons 24h/24h dans un environnement bondé de champs électromagnétiques (CEM). Les antennes-relais poussent plus vite que les champignons à l’automne ! Puis sont apparus la Wifi, le Wimax… Et alors que les ondes se multiplient, la législation en la matière se résume en un énorme flou artistique. En Europe, il n’existe aucune réglementation, juste des recommandations. Les opérateurs ont le champ libre, c’est le cas de le dire ! Quoique la question des conséquences sur la santé publique se fait de plus en plus pressante, tout comme la vigilance des associations d’ailleurs. Et c’est justement la ville de La Roche-sur-Yon qui, depuis un mois, fait l’objet de toutes les attentions. Elle a, en tout cas, attiré celle de l’expert européen Pierre Le Ruz qui vient tout juste de remettre au maire un avis scientifique relativement alarmant. Et ce, au moment même où la ville connaît une première en France : l’aménagement d’un bureau blindé par l’Urssaf pour permettre à une salariée électro-hypersensible de reprendre le travail. Deux actualités simultanées qui démontrent à elles seules le brouillamini qui règne autour de ce nouveau thème de société :

– La Roche : et pourquoi pas une fourchette dans un micro-ondes ?
– URSSAF, : une salariée blindée
– Interview : nous avons croqué la Belpomme !

Raoul, le Maestro de la location…

Nous ne parlerons pas du politique… mais du propriétaire !

Monsireigne : ce n’était pas mieux pour les Roms en 40…

Comme l’histoire semble aimer, dramatiquement parfois, à se répéter ! Ainsi à Monsireigne, dans le haut bocage vendéen, l’actualité nationale concernant les Roms ravive les mémoires locales, avec la présence durant plusieurs décennies d’un véritable camp d’internement. De la Première Guerre mondiale à la fin desannées 1940 y ont été envoyés et internés les «indésirables» des autorités, comme les réfractaires, rebelles, insoumis et autres gens du voyage. Pleins feux sur cette histoire que d’aucuns aimeraient bien garder la plus discrète possible…

Revue de presse :

Aux Sables-d’Olonne, on a hérité de la «sous-préfète aux manouches».

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !