Le Sans Culotte N° 33 (Mars 2010)

 

UNE33Régionales 2010 :

Bienvenue dans le nouveau club échangiste de la Région !
Tous les sondages le disent : les Français n’y comprennent plus rien, mais alors.. plus rien du tout !! Il suffit d’ailleurs d’interroger les uns et les autres pour s’en rendre compte. Combien répondent qu’ils attendront le second tour, histoire «d’y voir plus clair» ! Il faut dire que ces derniers mois ont été riches en rebondissements, plus insolites les uns que les autres. Au final, on ne compte pourtant que huit listes sur la ligne de départ, ce n’est pas la mer à boire ! Du moins, ce ne l’était pas… jusqu’à ce que l’on boive la tasse, pile la veille du lancement officiel de la campagne qui prend, du fait de cette catastrophe, une tournure encore plus inattendue (lire p.2).

Noirmoutier : le logo qui fait des vagues !

L’île de Noirmoutier veut se doter d’une nouvelle identité. Pour ce faire, elle a commencé par se doter d’un nouveau logo : un grand « N » suivi d’une espèce d’escargot – ou de vague, c’est selon – censée symboliser l’unité et la vitalité de l’île. Or, pour l’heure, ce visuel est surtout à l’origine d’une nouvelle polémique parmi les Noirmoutrins, encore une… D’abord parce qu’il coûte cher, ensuite parce qu’il ressemble étrangement à une proposition de logo déjà faite il y a cinq ans !

EDF : gare au court-jus

Voici la mésaventure qu’a connue un habitant du sud-est de la Vendée. S’il en fait part, c’est surtout pour prévenir ses concitoyens qui, comme lui, envisageraient de faire appel à EDF pour réaliser un diagnostic thermique de leur habitation. Car si le but à l’origine était de réaliser des économies d’énergie, l’intervention d’EDF ne lui aura finalement pas apporté le résultat escompté !

La Vendée est-elle assez grande pour le Puy du Fou ?

Face à l’urbanisation, les terres agricoles reculent inéluctablement et à vitesse «grand V». Le phénomène n’est pas propre au Puy du Fou, les zones industrielles, les lotissements et les autoroutes font bien plus de ravages que lui ! C’est plutôt la façon dont il opère qui nous intrigue… De loin, on croirait assister à un remake de l’époque féodale quand du château du Puy du Fou dépendaient tous les fermiers et les terres des alentours. A y regarder de plus près, on s’aperçoit que le système est plus familial que féodal. Il ne repose plus sur la servitude mais sur la confiance, la bonne intelligence des uns et des autres, bref sur «l’esprit puyfolais» dans toute sa splendeur. On comprend mieux l’importance de le garder intact, car sans ça, c’est tout le château de cartes qui s’écroule !

Huîtres : la guerre des clones !

Depuis juin 2008, un mal mystérieux affecte les jeunes huîtres. De la Méditerranéenne à la Mer du Nord, et dans le monde entier, c’est l’hécatombe ! Avec 70 à 90% de leur production décimée, les ostréiculteurs vendéens n’échappent pas à la règle. Si le consommateur s’inquiète de savoir s’il aura encore des huîtres dans son assiette à Noël, il est certainement loin de se douter de ce qui se cache derrière cette crise. L’huître aura un avenir. Mais lequel ? Vous vous souvenez peut-être de cette publicité où l’on nous faisait croire qu’on avait inventé l’huître en tube ? Nous n’en sommes pas là fort heureusement. Mais une chose est certaine : la filière ostréicole va devoir se remettre en question si elle veut pouvoir rester maître de son destin !

Faut-il sauver notre patrimoine à tout prix ?

Faut-il voler au secours d’un site néolithique situé sur la pointe de l’Herbaudière quitte à devoir débourser pour cela 300 000 à 400 000 euros. Ces mégalithes datent de 4000 avant Jésus Christ et sont les derniers vestiges de la sorte encore référencés sur l’île de Noirmoutier.

Les raisins de la colère

Une enquête révèle une quantité impressionnante de pesticides dans le vin. A la bonne vôtre !

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !