Le Sans Culotte N° 32 (Février 2010)

UNE32Eau potable mais non conforme : Pourquoi n’a-t-on rien dit depuis un an ?

Les trihalométhanes (THM) sont le résultat d’une réaction chimique entre le chlore et les matières organiques présentes dans l’eau. Ils sont potentiellement toxiques et limités, depuis un an, à 100 mg/l (au lieu de 150 mg/l). Or, une demande de dérogation a été récemment adressée à la Préfecture pour autoriser les exploitants de trois barrages vendéens (Finfarine, Mervent et Graon) à dépasser ce taux réglementaire… Droit qu’ils s’octroyaient déjà – et de fait – depuis janvier 2009 ! L’arrêté, pour l’heure, n’est pas encore signé. Mais il ne devrait pas tarder à l’être. Espérons, qu’au moins, il prévoit désormais un minimum de transparence vis-à-vis du consommateur…

Jean-Jacques Brot : un préfet « atypique » ?

Jean-Jacques Brot, jusque là préfet d’Eure-et-Loir, vient d’être nommé préfet de la Vendée, en lieu et place de Thierry Lataste parti en Saône-et-Loire. Du port de Brétignolles à la porcherie du Poiroux en passant par les bassines du marais Poitevin… Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur la personnalité de ce nouveau préfet qui va venir trancher sur nos dossiers brûlants. Une personnalité d’autant plus importante dans un département qui a souvent du mal à admettre que l’Etat vienne fourrer son nez dans ses affaires… Alors, qui est-il ? A priori, pas un préfet des plus communs. Avant de pouvoir en juger nous-mêmes, nous avons cherché à comprendre pourquoi.

Passerelles arnaquée de 73 000 €… et peut-être plus encore !

Mardi 12 janvier. La direction de l’association Passerelles, qui gère plusieurs foyers d’hébergement et d’accueil à La Roche-sur-Yon, a réuni l’ensemble du personnel pour faire une annonce interne et mettre un terme aux bruits de couloir : un membre du siège aurait reconnu avoir détourné pas loin de 80 000 euros depuis deux ans. Soit, dit-on, l’équivalent d’un travailleur social à temps plein (minimum). Et l’association, qui a désormais la certitude que les malversations remontent au moins à 2004, craint de ne pas être au bout de ses surprises…

Vivre au camping : impossible mais bientôt taxé !

Ils l’ont choisi ou pas. Ils sont dans l’illégalité la plus totale et en cela, on considère qu’ils n’existent pas en Vendée. Et pourtant, ils sont bien là puisque nous les avons rencontrés ! «Ils», ce sont les gens qui vivent à l’année, en résidence principale, dans les campings. C’est interdit et pourtant la loi de finances 2010 prévoit de taxer ces nouveaux habitants fantômes… Cherchez l’erreur !

Régionales :

Couacs de campagne
Les lecteurs soignent leur gauche

Décryptage :

Vœux de Philippe de Villiers : un « Océan » de promesses
Plaidoyer anti-éolien : qui est vraiment Jean-Pierre Pervès ?

Commander des anciens numéros du Sans-Culotte 85 !