Année : 2009

Le Sans Culotte N° 31 (Décembre 2009)

UNE31

La gauche : Mauvaise joueuse… et mauvaise perdante !
Après les tractations, les suspicions ! Le Parti socialiste a eu beau tenter de débaucher «discrètement» -mais non moins grossièrement- les militants communistes quelques jours avant leur vote sur le choix de leurs futurs alliés pour les Régionales 2010… Raté ! Ces derniers ont suivi la tendance générale, et régionale, en se prononçant en faveur d’une liste avec le Front de gauche. […]

Le Sans Culotte N° 30 (Novembre 2009)

UNE30

Régionales 2010 : Scrut’ un ami désespérément !
A quatre mois des élections régionales, le compte à rebours a commencé. C’est le moment où jamais de former ses équipes pour le match… et de veiller à ne pas se faire enfler le ballon avant le coup de sifflet ! Un jeu d’alliances qui semble tourner au vinaigre pour le président PS des Pays de la Loire. […]

Le Sans Culotte N° 29 (Octobre 2009)

UNE29

Grève du lait : la FDSEA s’est-elle trompée de combat ?
Jeter son gagne-pain à la vue de tous plutôt que de mourir à petit feux et en silence… C’est le choix qu’ont fait de nombreux producteurs laitiers ces dernières semaines. Un acte de la dernière chance impulsé par des éleveurs à bout. Parmi eux des adhérents de la FNSEA qui acceptent mal l’hostilité à la grève et les positions «purement politiques» de leurs dirigeants syndicaux ! Si l’ex-président, Luc Guyau, a pour longtemps marqué la Vendée de son empreinte, cet épisode pourrait porter un coup de griffe à l’hégémonie syndicale qui règne sur nos campagnes. Entre déception et méfiance, un fossé semble s’être creusé entre ceux qui traient tous les jours et ceux qui se réservent les poignées de main !

Noirmoutier : un entrepreneur et des francs-tireurs
Passe-droits, copinage et petits arrangements entre amis de la politique et du business… […]

Le Sans Culotte N° 28 (Septembre 2009)

UNE28

« 600 000 Vendéens, 600 000 Smicards » !
On ne parlait plus que de ça au début de l’été ! De la spectaculaire croisade de Philippe de Villiers contre la délocalisation de l’usine SKF et de son audace face aux dirigeants du groupe. Les Vendéens doivent être solidaires entre eux, on le sait déjà – on essaye de l’être – mais on a tenu à nous le rappeler. […]

Le Sans Culotte N° 27 (Juillet-Août 2009)

UNE27

Culture estivale : On se trompe de ploucs !
La saison estivale, sur nos côtes, est le prétexte à un déferlement d’animations dites -à tort- «populaires». Inutile de se voiler la face, on nous sert de la soupe, une culture à ras les pâquerettes ! Il paraît que c’est ce que veulent les gens venus se détendre. C’est bien mal connaître les parigots, habitués à un autre standing culturel ! La preuve en est, c’est que lorsqu’il y a enfin quelque chose qui sort du lot chez nous, y a qu’à Paris qu’on en parle !

Descente au club… du troisième âge !
Quand une dizaine de gendarmes déboulent avec l’URSSAF dans un bal du troisième âge, ça fait désordre ! Les anciens n’ont pas franchement apprécié. […]

Le Sans Culotte N° 26 (Juin 2009)

UNE26

La Roche-sur-Yon : le règne du parti de la rose… et des épines !
«Démocratie participative» et «dialogue social» sont les maîtres mots du P.S. Mais au cœur du poumon socialiste vendéen, le leitmotiv a parfois tendance à faire -au mieux- rigoler ! Face à ceux qui le critiquent ou le dérangent, on ne peut pas dire, ces derniers mois, que Pierre Regnault ait toujours eu l’attitude appropriée à ses adages…

De la «Pretres Academy» au puy du fou !
A compter du 1er juillet, Romain Marengo sera la nouvelle recrue du service Nouvelles Technologies au conseil général de la Vendée. […]

Le Sans Culotte N° 25 (Mai 2009)

UNE25

Un mariage – presque – parfait !
A deux mois des élections Européennes, alors qu’à droite comme à gauche, on tardait à s’organiser et on se reniflait encore les fesses… Philippe de Villiers, lui, se dégotait «the» compagnon en rejoignant le mouvement Libertas, né du «non» irlandais. «Désormais, je ne suis plus tout seul» a-t-il déclaré. Avec des listes réparties dans toute l’Europe, sûr que Libertas est pour lui l’occasion rêvée de conquérir des voix, sortir de son bocage et de cette image archaïque qui lui colle à la peau. Certes, le Puy du Fou est une bien maigre réussite comparée à celle de l’Irlandais et richissime Declan Ganley, fondateur du mouvement et nouvel ami du franco-vendéen. Ils ont de quoi se plaire, mais il faut reconnaître que ce couple est tout de même très curieux. […]

Le Sans Culotte N° 24 (Avril 2009)

UNE24

Le port de Brétignolles tombe à l’eau… Qui reste sur le bateau ?
Le projet de port de plaisance à Brétignolles-sur-Mer vient d’être jugé irrecevable par la préfecture, annulant par là-même l’enquête publique programmée cet été. Le maire, Christophe Chabot, s’est bien gardé de répandre la nouvelle, lui qui d’ordinaire est le «roi de la com’» ! Une stratégie de communication qui a toujours été inhérente au projet, mais que cette décision pourrait bien ébranler. En 2008, des deals politiques lui ont valu un soutien inattendu de la part du conseil général. […]

Le Sans Culotte N° 23 (Mars 2009)

UNE23

Presse locale à Noirmoutier : sois belle et tais-toi !
Le nouveau maire de Noirmoutier, Noël Faucher, appartient à cette manne politique qui a de plus en plus tendance à considérer les colonnes de la presse locale comme son support de com’ ! Il exige ouvertement que les journalistes écrivent ci ou ça, pas ci pas ça ; là, vous notez, là vous ne notez pas… Jusqu’au jour où il a dérapé et fustigé publiquement la presse devant une assemblée médusée ! […]

Le Sans Culotte N° 22 (Février 2009)

UNE22

Hôpital : Silence, on tue !
Contrairement à ce que semblait croire le député-maire des Sables-d’Olonne, Louis Guédon, la loi Bachelot sur l’hôpital n’est pas encore votée, non monsieur, même si ça ne saurait tarder ! Une remarque malheureuse, mais révélatrice du fait qu’on nous la joue à l’envers, et depuis plusieurs années ! Il suffit de regarder localement pour se rendre compte que le terrain a été parfaitement préparé à l’arrivée de cette énième réforme. Une de plus, mais aussi le point d’orgue d’une évolution qui conduit progressivement l’hôpital public à l’impasse. Les récents accidents en sont la triste illustration. Mais vous pouvez compter sur nos dirigeants pour en faire leur argument. «Vous savez, on meurt aujourd’hui dans les petits hôpitaux» aurait aussi déclaré Loulou, vantant ainsi la privatisation des soins. Vous nous laisserez juger de ce qui, entre l’hôpital et vos propos, est le plus dangereux. […]