Le Sans-Culotte 85 N° 117 (Juillet – Août 2018)

UNE-117

Détournement d’argent à l’accueil de loisirs : fini le bon temps !
En début d’année, le bureau de l’association qui gère l’accueil périscolaire de Fougeré/Thorigny a vu l’élection de nouveaux parents, soucieux de mettre leur nez dans une gestion réputée opaque. Or, ils étaient loin d’imaginer qu’ils allaient découvrir un détournement d’argent d’au minimum 12.000 € ! Et ils ne sont pas au bout de leurs surprises… Car, comme eux, nous avons découvert que la pratique est récurrente dans le secteur, presque une tradition ancrée dans les moeurs ! ’où l’habitude de s’arranger à l’amiable, sans faire de vague, comme le préconise si bien le maire de Fougeré et comme le découvre parfois, à l’occasion de notre enquête, la fédération Familles Rurales, dont les assos concernées sont adhérentes. […]

Le Sans-Culotte 85 N° 116 (Juin 2018)

UNE-116

Le Tour de France, on l’aime et on l’acquitte !

Toute la Vendée va dérouler le tapis jaune (or) à la Grande boucle qui, pour la 6e fois, partira depuis notre département que l’on sait accro, non à l’EPO, mais plutôt au vélo, dans toutes ses déclinaisons ! Grand barnum populaire, le 105e Tour prendra donc ses aises les 6 et 7 juillet, et afin de se plier aux véritables diktats d’un organisateur aussi exigeant qu’intransigeant, tout le monde a été réquisitionné, des services officiels aux bénévoles d’associations. On ne mégote pas avec le 3e plus grand événement sportif mondial, véritable machine à cash alimentée par les coups de pédales de coureurs n’en retirant pas, eux, de somptueux bénéfices, contrairement à l’organisateur Amaury Sport Organisation (ASO). […]

Le Sans-Culotte 85 N° 115 (Mai 2018)

UNE-115

L’attaché parlementaire du député Henriet lynché sur Facebook, puis harcelé et menacé…
Un petit commentaire aux conséquences hallucinantes, jusqu’à l’obliger à changer ses numéros de téléphone, faire surveiller son domicile par les gendarmes, et à ce qu’il en arrive presque à perdre son job … Voilà ce que vient de vivre un des collaborateurs du député du sud-Vendée Pierre Henriet, pour avoir critiqué les propos tenus par un officier supérieur de l’armée française, concernant les funérailles nationales du colonel Beltrame. Une bisbille qui, relayée sur les réseaux sociaux par des dizaines de milliers d’amoureux transis de l’armée et de la patrie, a entraîné des comportements haineux, voire délictueux. […]

Le Sans-Culotte 85 N° 114 (Avril 2018)

UNE 114

Le VHF en Coupe de France : jackpot financier pour une équipe en or !

Les pousseurs de ballons du bocage se sont avec panache qualifiés pour la demi-finale de la Coupe de France de foot, grande première dans l’histoire vendéenne. Au-delà de l’aspect sportif et de l’aventure humaine, le parcours des joueurs de ce club semi-pro évoluant en National (3e division française) est également très intéressant en termes financiers. […]

Le Sans-Culotte 85 N° 113 (Mars 2018)

UNE-113

Aux Sables-d’Olonne, « Les Bois flottants » torpillés sur tous ses bords !

Voilà des mois que cette association, spécialisée dans le patrimoine nautique, subit les salves nourries de détracteurs remontés comme des coucous chaumois ! Skippée par l’omni président Yannick Viau – alias Loulou les Bois flottants – l’association fonctionnerait de manière douteuse, sans tenir d’assemblée générale ni rendre de comptes à quiconque, alors qu’elle perçoit aides matérielles et subventions publiques. Tout ça pour, entre autres, restaurer d’une manière singulière différents vieux bateaux, dont la plupart moisissent aux quatre coins de Port Olona… Un vrai scandale, selon des membres d’autres assos, mais aussi de particuliers ! Une plainte a été déposée auprès du procureur de la République, et les élus, saisis du dossier, se le refilent comme une patate chaude. L’intéressé Viau adopte, lui, une attitude de mépris face à ses pourfendeurs. […]

Le Sans-Culotte 85 N° 112 (Février 2018)

UNE-112

A Ste-Flaive-des-Loups, le maire se prend pour un shérif !
Voilà plusieurs semaines qu’un jeune agriculteur, souhaitant démarrer son activité sur un terrain acheté dans la commune, en est empêché par le maire. Ce dernier ayant tout simplement décidé de condamner, à l’aide d’énormes blocs de béton, les deux extrémités du seul chemin donnant accès à sa parcelle. Objet du litige : le fait que cet agriculteur, Mohamed Moussaoui, y ait installé un mobil home sans aucune autorisation, et dans lequel le maire l’accuse, sans preuves sérieuses, de vivre ou d’héberger quelqu’un. Or, si l’homme s’est effectivement mis en tort, le maire, de son côté, pour justifier sa réplique, n’hésite pas à s’appuyer sur un arrêté municipal plus que contestable, puisqu’avançant un faux prétexte, le seul but étant de faire plier M. […]